La voie du Pendu ou ce que son symbole nous exprime

Pour faire suite à mon précédent article sur la symbolique, j’ai voulu partager aujourd’hui avec vous d’autres éléments que A. Jodorowsky révèle concernant ce personnage du tarot de Marseille : le Pendu.

Pour rappel sur la symbolique et mon précédent article voir : https://emilie-m.net/le-symbolisme-pour-depasser-le-coronavirus/

Ce que pourrait nous dire le Pendu

« Je suis dans cette position parce que je le veux. C’est moi qui ai coupé les branches. J’ai délivré mes mains du désir de saisir, de m’approprier, de retenir. Sans abandonner le monde, je me suis retiré de lui. Avec moi vous pouvez trouver la volonté d’entrer dans l’état où il n’y a plus de volonté. Où les mots, les émotions, les relations, les désirs, les besoins ne vous attachent plus. Pour me détacher, j’ai coupé tous les liens sauf celui qui m’unit à la Conscience.

J’ai la sensation de tomber éternellement vers moi-même. A travers le labyrinthe des mots je me cherche, je suis celui qui pense et non ce qui est pensé. Je ne suis pas les sentiments, je les observe depuis une sphère intangible où il n’y a que la paix. A une distance infinie de la rivière des désirs, je ne connais que l’indifférence. Je ne suis pas un corps, mais celui qui l’habite. Pour arriver à moi-même, je suis un chasseur qui sacrifie la proie. Je trouve la brûlante action dans l’infinie non-action.

Je traverse la douleur pour trouver la force du sacrifice. Peu à peu je me défais de tout ce que l’on pourrait appeler « moi ». Je rentre en moi-même incessamment, comme dans une forêt enchantée. Je ne possède rien, je ne connais rien, je ne sais rien, je ne veux rien, je ne peux rien.

Cependant des univers entiers me traversent, viennent me remplir de leurs tourbillons, puis s’en vont. Je suis le ciel infini qui laisse passer les nuages. Qu’est-ce qu’il me reste ? Un seul regard, sans objet, conscient de lui-même, faisant de lui-même la dernière et ultime réalité. Alors j’éclate en pure lumière. Alors je deviens l’axe d’une danse totale, l’eau bénite où viennent boire les assoiffés.

C’est à ce moment-là que je suis l’air pur qui chasse les atmosphères empoisonnées. C’est à ce moment-là que mon corps attaché devient source cataclysmique de la vie éternelle.

Je ne suis plus qu’un cœur qui bat, qui propulse la beauté vers les confins de la création. Je deviens la douceur paisible dans toute douleur, l’incessante gratitude, la porte qui conduit les victimes à l’extase. Le chemin en pente par lequel on se glisse vers le haut. La lumière vive qui circule dans l’obscurité du sang. »

Propos extraits de La voie du Tarot, Alexandro Jodoroswsky et Marianne Costa, Editions Albin Michel, 2004.

Les interprétations traditionnelles du Pendu

Le tarot de Marseille peut être utilisé de manière plus traditionnelle avec des tirages de cartes. Si le Pendu ressort, il peut avoir plusieurs significations dont : l’arrêt, l’attente, l’immobilité, le moment d’agir n’est pas venu, cacher quelque chose, autopunition, secret, fœtus en gestation, retournement de perspectives, voir d’un autre point de vue, ne pas choisir, repos, maladie, grossesse, conditions de la gestation du consultant, attache à l’arbre généalogique, prière, sacrifice, don de soi, méditation profonde, non-faire, forces intérieures reçues par la prière etc.

Autrement dit, le Pendu vous invite à l’introspection et à chercher en vous-même la force que vous possédez tous.

Priez, créez vos mantras.

Pour rappel sur le sujet voir : https://emilie-m.net/creez-votre-propre-mantra-pour-vous-eveiller/

Et si vous méditiez avec le Pendu ?

Méditez avec lui. Oui c’est possible.

Vous pouvez imprimer la carte ou bien la regarder un instant sur l’écran de votre ordinateur. Focalisez-vous sur elle, sur son symbole. Regardez l’expression du personnage.

Puis fermez les yeux. Laissez le Pendu vous imprégner de son énergie. Laissez-le entrer en vous. Ce qui peut sembler une forme de passivité pour vous chez lui, vous est nécessaire. Il vient vous aider à vous extraire de la situation que vous vivez. Il vient vous aider à vous extraire de vos sentiments. Il vient vous aider à les observer et plus à les subir. Il vient vous aider à voir le bon dans la situation que vous vivez.

Regardez le Pendu avec les yeux de votre âme. Peut-être son image physique est-elle encore floue. Cela n’a pas d’importance. Ce qui importe c’est sa vibration, c’est sentir son identité en vous, sentir sa signature, son êtreté. Car dans cette position, le Pendu est. Il est.

Il ne fait pas. Car il a choisi de ne plus faire à présent. Et cette position qui vous semble si inconfortable est pourtant nécessaire. Elle vous est nécessaire. Arrêtez de faire au moins un instant. Respirez calmement et entrez à présent dans le corps, dans la carte de ce Pendu. Devenez ce Pendu.

Observez-le en vous et apprenez de lui.

Laissez la quiétude s’installer en vous, le temps qui vous est nécessaire.

Puis lorsque vous le désirez, rouvrez progressivement les yeux. Regardez de nouveau la carte du Pendu. Et remerciez-la.

Refaites cette méditation autant de fois que nécessaire pour vous durant les jours à venir.

Je vous souhaite à tous et toutes une belle et douce journée. Prenez bien soin de vous.

Émilie Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.