Les idéaux du Reiki

Outre le fait de reposer sur des initiations par des Maîtres-enseignants en Reiki, le Reiki s’est aussi développé autour d’idéaux qui contribuent à une approche philosophique diront certains, ou plutôt spirituelle selon moi. Il s’agit de comprendre que ces idéaux sont imprégnés de leur culture d’origine, c’est-à-dire la culture japonaise.

D’ailleurs dans la culture japonaise, le maître est celui qui maîtrise. On est donc bien loin d’une vision sectaire que certains s’attachent à vouloir attacher au Reiki. En France, lorsqu’on possède un master ou une maîtrise, on peut se faire appeler Maître. En effet nous avons atteint un niveau de maîtrise. De la même manière un Docteur, quelle que soit sa spécialité peut se faire appeler Docteur. Ce n’est pas réservé au médecin uniquement, lequel est Docteur en médecine !

Mais revenons aux idéaux du Reiki !

Ils ont été traduits du japonais comme suit :

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation !

Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute colère !

Juste pour aujourd’hui, je rends grâce pour mes nombreuses bénédictions, j’honore mes parents, mes professeurs et mes aïeux !

Juste pour aujourd’hui, je vis ma vie honnêtement !

Juste pour aujourd’hui, je respecte la vie autour de moi sous toute forme !

Un idéal est d’abord un idéal. Cela paraît évident, mais cela va mieux en le disant. Cela signifie donc que c’est ce que nous cherchons à atteindre. Mais soyons honnête, nous ne l’atteignons pas constamment. Sinon nous ne serions pas là pour le travailler !

Prenons le premier de ces cinq idéaux : Juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation.

« Juste pour aujourd’hui » nous invite à vivre ici et maintenant dans le présent. C’est maintenant que je prends cet engagement de m’approcher au plus près de cet idéal. Et juste cette première partie de la phrase constitue un engagement fort et puissant : rester connecté au présent et à l’ici. Qui aujourd’hui, avec le rythme de vie que nous connaissons et les nombreuses sollicitations qui sont les nôtres peut dire qu’il est aisé de vivre au présent ? En soi, cela constitue un travail constant : d’abord de prise de conscience… « Tiens je pensais au repas de ce soir, je ne suis donc pas dans le présent ».

Changer nos comportements pour vivre le présent

Une fois cette prise de conscience réalisée, il s’agit de trouver les outils adéquats pour changer. Oui nous pouvons changer, changer nos comportements afin de vivre au présent. Vivre au présent, c’est profiter de ce papillon qui passe sous vos yeux et s’émerveiller de son vol gracieux, sans penser à rien d’autre que de voir et constater la grâce de cet instant précis. Vivre au présent, c’est entendre le silence de notre environnement et prendre le temps de l’entendre : le souffle du vent dans les feuilles, les oiseaux qui chantent, au loin le bruit de la route, au centre notre respiration.

… « je me libère de toute préoccupation ».

Se préoccuper, c’est s’occuper avant ; c’est s’inquiéter de quelque chose qui n’est pas encore arrivé. Si on se préoccupe, c’est d’abord qu’on se projette dans le temps. Le premier idéal du Reiki invite pleinement par sa formulation à vivre le présent dans le lâcher-prise et la confiance.

Quand on se préoccupe, on cherche à contrôler les événements, à avoir prise sur tout ce qui va arriver. Et ce qui arrive nous déçoit souvent, car finalement cela correspond à peu d’égards à ce que nous souhaitions au détail près. Or, si on apprend à lâcher-prise, on apprend aussi à avoir confiance dans la vie et dans les événements qui se présentent à nous. On apprend à avoir confiance dans les belles surprises de la vie. Et cela peut nous permettre de mieux profiter des beaux jours plutôt que de voir toujours les orages qui risquent d’arriver. Je vis d’abord le beau temps et nous verrons bien s’il y aura des orages ou pas !

Et cela se vérifie au quotidien !

Alors la vie nous surprend ! Tenez un exemple de la vie courante : je dois changer mes pneus au plus vite, je risque de me faire verbaliser. Je vais voir mon garagiste en espérant qu’il puisse prendre rapidement ma voiture. Je me doute qu’il doit commander les pneus. Donc je souhaite juste que cela se fasse rapidement. C’est tout. Mas j’ai confiance. Et la surprise de taille arrive : le garagiste a non seulement les pneus que je souhaite en stock, mais en plus il peut prendre ma voiture maintenant. J’aurai attendu 30 min au final et ma voiture aura été prête encore plus tôt que je pensais. Je ne l’espérais même pas ! Et la vie m’a offert ce cadeau.

C’est anecdotique ? Mais la vie est faite de petites choses comme celles-ci, alors cueillons-les à chaque instant.

Donc « juste pour aujourd’hui, je me libère de toute préoccupation ! »