Les animaux sont-ils inférieurs à l’être humain ?

Aborder la question de la conscience animale conduit aussi à se poser cette question, celle de la place de l’animal par rapport à l’être humain.

Et si nous devons être honnête, nous devons d’abord reconnaître que nous sommes nous-mêmes des animaux.

Donc qu’est-ce qui nous différencie des autres animaux ?

Nous faisons de l’élevage d’animaux. Nous fabriquons des outils, des machines et toute sorte d’objets dont certains sont loin d’être indispensables pour notre bien-être. Nous produisons de la viande bien au-delà de nos besoins réels et dans des conditions abominables pour l’animal du début de la chaîne jusqu’à la fin.

Nous nous exprimons avec un langage codé approprié à une compréhension par les membres de notre espèce vivant dans la même région géographique que nous.

Kira

La pensée animale

Les animaux vivent en se nourrissant strictement de ce qu’ils ont besoin. Certaines espèces anticipent les périodes plus difficiles climatiquement en faisant des réserves, ce qui tendrait à prouver l’existence d’une forme d’intelligence.

Les stratégies de différents peuples d’animaux montrent aussi leur capacité à adapter leur communication pour protéger le groupe ou le petit.

Quand on parle d’infériorité, de quoi parle-t-on en réalité ? D’intelligence ? De capacité de développement industriel ? De destruction massive de son habitat ?

Lors de mes conférences sur le sujet, j’arrive toujours à la conclusion que nous ne devons pas et que nous ne pouvons pas comparer les formes d’intelligence des autres animaux avec celle des êtres humains. Elles existent sans le moindre doute. Et celles-ci sont régies notamment par l’amour. Les animaux sont des maîtres dans le domaine.

Les animaux ne trouvent aucun intérêt à chercher à dominer telle ou telle espèce. Cela ne les intéresse pas. Cela ne fait plus partie de leurs programmes internes. Ils vivent dans le moment présent.

Le développement industriel ne les intéresse pas non plus. Ils ont confiance dans la vie et dans la nature.

Je pourrais encore énumérer un certain nombre de réalités des animaux vivant à l’état sauvage. Force est de constater que leurs comportements sont admirables à bien des points et que ce sont des individus comme nous qui vivons dans des sentiments perpétuels de peurs. Ces sentiments nous conduisent à vouloir tout contrôler. Dans cette course folle au contrôle, nous méprisons la vie et les cadeaux qu’elle nous offre quotidiennement. Nous avons perdu totalement confiance en la vie et en nous-même et de fait, nous gaspillons et dilapidons l’héritage de notre terre mère.

Alors est-ce cela être supérieur aux autres animaux ? Supérieur est un superlatif du mot élevé. Être supérieur signifie donc être plus élevé, plus haut que.

A force de constater nos errements, j’ai du mal à voir en quoi nous sommes capables de prendre davantage de hauteur que les autres animaux. Il me semble même que ce sont eux qui en sont davantage capables que nous.

Plus élevé spirituellement, ils le sont sans doute aussi. Et cela n’aurait rien de bien difficile quand nous constatons aujourd’hui à quel point nous sommes éloignés de nous-mêmes.

Chloé

Le maître ne s’impose pas

Le véritable maître spirituel ne s’impose pas. Il ne vient pas dire « je suis le maître » ou encore « j’ai atteint ce degré de maîtrise ». Il est. C’est tout.

Le maître véritable n’est d’ailleurs pas toujours reconnu par les siens. Et il ne cherche pas cela.

Aussi en provoquant toujours les événements, en cherchant à les contrôler davantage quotidiennement, je crois que l’être humain s’éloigne de la prise de hauteur qui pourrait faire de lui cet être « supérieur ».

En outre, le maître véritable ne cherche pas à être supérieur. Il cherche au contraire à ce que chacun puisse s’élever à sa hauteur.

En tout état de cause, il respecte le chemin de chacun là où il en est.

Alors peut-on dire fermement que les animaux sont inférieurs aux êtres humains ? Peut-on aussi affirmer le contraire ? Et finalement, en soulevant ces questions, se peut-il que nous nous trompions de paradigme ?

Se peut-il juste qu’il soit temps à présent de changer tout cela pour mieux vivre ensemble, nous les habitants de la planète Terre ?

Je vous souhaite à tous une belle journée,

Émilie Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.