Archives par mot-clé : aromathérapie

L’aromathérapie pratique

L’aromathérapie est une technique naturelle qui vous attire de plus en plus. Vous cherchez à connaître les propriétés des huiles essentielles pour mieux les utiliser. Et cela s’appuie sur du bon sens. Toutefois l’aromathérapie est une technique très « pratique » qui doit s’adapter à chacun.

Pourquoi faut-il l’adapter ? Comment peut-on l’adapter ? Et comment réaliser une synergie ?

La nécessité d’adapter l’aromathérapie pour tous

L’aromathérapie est une technique holistique. Si certaines huiles essentielles présentent peu de contre-indications (avec une utilisation adaptée à la personne : dosage, voie d’administration, durée d’utilisation) telle l’huile essentielle de lavande vraie ; d’autres ne peuvent pas être utilisées par plusieurs membres de votre famille.

Pour rappel sur la lavande vraie, voir : https://emilie-m.net/la-lavande-vraie-lhuile-essentielle-incontournable/

Votre âge, votre santé et aussi votre tempérament plus globalement joueront un rôle important dans le choix d’une huile essentielle. Et surtout, vous devez aimer l’odeur de votre huile essentielle. Il s’agit là du meilleur indicateur pour la choisir.

Comment adapter l’utilisation des huiles essentielles ?

Votre utilisation des huiles essentielles doit être très pratique. Choisissez d’abord les huiles essentielles que vous trouvez facilement dans le commerce, ensuite dont vous aimez le parfum. Ensuite adaptez les doses et la durée de votre utilisation en fonction du caractère aigu ou non de votre pathologie, de votre âge et de l’huile essentielle en tant que telle.

Réaliser une synergie en aromathérapie

Vous pouvez pour traiter une même pathologie utiliser plusieurs huiles essentielles au sein d’une synergie que vous réaliserez vous-même. Votre praticien en aromathérapie n’est pas autorisé à réaliser vos synergies.

En revanche il vous indiquera de pourcentage d’huiles essentielles à mélanger avec une huile végétale et l’application de votre synergie.

Il est préférable de limiter le nombre d’huiles essentielles au sein d’une même synergie : 3 étant un nombre maximum raisonnable. Veillez aussi à éviter d’utiliser plusieurs huiles essentielles d’une même famille.

Les précautions à prendre par voie olfactive

Enfin nous avons déjà traité dans un précédent article et de manière assez générale les précautions que vous devriez prendre dans l’utilisation des huiles essentielles.

Pour rappel sur le sujet, voir : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

Par voie olfactive et si vous souhaitez utiliser chez vous un diffuseur, veillez d’abord à ce que l’utilisation de l’huile essentielle choisie convienne à tous les habitants (âge, état de santé, contre-indication), y compris vos animaux de compagnie. Préparez votre diffuseur et mettez-le en état de fonctionnement pendant 15 minutes environ sans personne dans la pièce où l’huile essentielle est diffusée. Ensuite éteignez le diffuseur. Vous pouvez rentrer dans la pièce.

Plus simple, vous pouvez ouvrir votre flacon et le placer à hauteur de votre nombril. Respirez normalement pendant cinq bonnes minutes.

En résumé, l’aromathérapie est une pratique du quotidien qui demande toutefois des ajustements en fonction des membres de votre famille. Adaptez toujours l’utilisation de vos huiles essentielles à l’âge du membre de la famille, ses pathologies et demandez-lui s’il aime ou non l’odeur. Demandez conseil à un conseiller en aromathérapie certifié pour réaliser des synergies adaptées. En tout état de cause, limitez le nombre d’huiles essentielles pour une meilleure efficacité.

Enfin soyez prudent dans l’utilisation des huiles essentielles par voie olfactive.

Vous avez encore des questions sur cet article ? Posez vos questions en commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

La menthe poivrée, stimulante digestive

La menthe poivrée fait partie des huiles essentielles les plus connues et utilisées. Mais connaissez-vous vraiment toutes ses propriétés et les précautions à prendre lors de son utilisation ?

De son nom latin « mentha piperita », la menthe poivrée est composée d’alcools terpéniques (38 à 48 % de menthol) ; de cétones terpéniques (20 à 65 % de menthone) et d’oxydes terpéniques (6 % de 1,8-cinéole).

La menthe poivrée, anti infectieuse

La menthe poivrée est une huile essentielle que vous appréciez pour son parfum et son goût frais en bouche, bien que son utilisation par voie orale ne soit pas celle qui soit privilégiée. Elle fait partie de la famille des huiles essentielles anti infectieuses. En effet, c’est une huile essentielle bactéricide, fongicide, vermicide.

Elle rejoint en cela l’huile essentielle de ravintsara dont je vous ai parlé dans un précédent article.

Pour rappel sur le sujet :

La menthe poivrée, stimulante digestive

L’huile essentielle de menthe poivrée est aussi digestive. Elle agit notamment au niveau de votre vésicule biliaire (cholérétique et cholagogue) et de l’élimination de la bile.

Elle rejoint en cela l’huile essentielle de citron jaune zest pour ses propriétés digestives.

Pour rappel : https://emilie-m.net/le-citron-jaune-zest-une-huile-essentielle-digestive/

Les autres propriétés physiques de la menthe poivrée

En outre, cette huile essentielle est tonique et stimulante (hypertensive), neurotonique et équilibrante, anticatarrhale, expectorante et mucolytique. Vous pouvez donc y avoir recours en cas de troubles respiratoires.

C’est un antalgique par effet froid et anesthésiant. Enfin c’est une huile essentielle « hormon like » qui favorise l’arrivée de vos règles, Mesdames.

Les précautions d’emploi de la menthe poivrée

Cette huile essentielle est contre-indiquée auprès des enfants de moins de 3 ans. En effet, elle présente un risque de spasme laryngé pouvant entraîner la mort. Donc éviter à tout prix de faire sentir cette huile essentielle à vos enfants en bas âge ou de leur en appliquer.

Elle est déconseillée pour vous, femmes enceintes et allaitantes. C’est une huile essentielle abortive.

Également elle est déconseillée pour les personnes asthmatiques et épileptiques.

Enfin c’est une huile essentielle qu’il est déconseillé d’utiliser pure sur une grande surface (5 cm² maximum), car vous prenez le risque d’une hypothermie sévère et irréversible.

Voir aussi : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

Les aspects psycho-olfactif de la menthe poivrée

Cette huile essentielle représente l’enfant rieur et espiègle. Cette huile essentielle vous apporte de la fraîcheur, un peu de rigolade, de la légèreté. Elle vous dynamise et vous apaise si vous êtes nerveux à petite dose en vous apportant davantage d’assurance.

A forte dose, elle vous poussera à être un enfant mutin qui fait des blagues.

En résumé, l’huile essentielle de menthe poivrée est un anti-infectieux puissant, un stimulant digestif que vous pouvez aussi employer pour agir sur la sphère respiratoire ou en anti-douleur (avec précautions). Au niveau psycho, savamment dosée, l’huile essentielle de menthe poivrée vous apporte de l’apaisement et de la joie de vivre.

Attention aux précautions d’usage de cette huile essentielle : notamment auprès des femmes enceintes, allaitantes et des enfants de moins de 3 ans.

Vous avez encore des questions ou des remarques au sujet de la menthe poivrée ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

L’huile essentielle de ravintsara, anti infectieuse et stimulante

Cet article est dédié à l’aromathérapie et particulièrement une huile essentielle dont les propriétés sont très intéressantes pour le plus grand nombre : des plus grands aux plus petits. Je veux vous parler du ravintsara. Quelles sont les principales propriétés de cette huile essentielle ? Comment l’utiliser ? A qui est-elle déconseillée ?

L’huile essentielle de ravintsara, présentation

L’huile essentielle de ravintsara se nomme cinnamomum camphora CT cinéole. Cette huile essentielle contient des oxydes terpéniques à un fort pourcentage (65%), des monoterpènes (18%), des monoterpénols et des esters (respectivement à 5 et 8%).

L’huile essentielle de ravintsara anti infectieuse

L’huile essentielle de ravintsara constitue un anti infectieux très efficace au niveau viral et au niveau bactérien. On peut dire que cette huile essentielle a donc un large rayon d’action.

Elle est idéale pour les maux d’hiver ! Vous pouvez l’utiliser en cas d’état grippal, de maux d’origine ORL. Attention à avoir un diagnostic bien précis de la part de votre médecin, sans cela vous risquez d’utiliser une huile essentielle inappropriée.

Dans le cas d’un état grippal, privilégiez l’utilisation par voie cutanée, dans le bas du dos, le long de votre colonne vertébrale et sur le thorax, 4 à 5 fois par jour jusqu’à amélioration (3 gouttes dans de l’huile végétale).

L’huile essentielle de ravintsara, immunostimulante

L’huile essentielle de ravintsara est aussi immunostimulante, raison pour laquelle elle vous permettra de vous remettre rapidement sur pied.

Vous pouvez l’associer à la lavande vraie au sein de vos synergies, laquelle pourra travailler à la cicatrisation notamment de vos plaies ou à remonter votre moral.

Pour rappel sur la lavande vraie, voir : https://emilie-m.net/la-lavande-vraie-lhuile-essentielle-incontournable/

L’huile essentielle de ravintsara pour traiter les affections respiratoires

L’huile essentielle de ravintsara est tout à fait appropriée aux affections des voies respiratoires, ORL et bronches. Elle est expectorante.

Attention toutefois aux personnes asthmatiques. Cette huile essentielle est déconseillée pour vous. En revanche l’huile essentielle de pin sylvestre pourra être nettement plus appropriée aux personnes asthmatiques.

Pour rappel sur les précautions d’usage des huiles essentielles, voir aussi : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

En résumé, l’huile essentielle de ravintsara est l’huile essentielle à posséder chez soi pour les maux d’hiver, car elle est anti infectieuse. Utilisée à n’importe quel moment de l’année, elle stimulera votre immunité. Vous pouvez aussi y avoir recours pour traiter vos affections respiratoires. Attention toutefois si vous êtes asthmatique, cette huile essentielle vous est déconseillée.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur l’huile essentielle de ravintsara ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Le citron jaune zest, une huile essentielle digestive

Le citron est un agrume dont les propriétés sont employées grâce à l’extraction de principes actifs contenus dans son écorce notamment, d’où le nom de l’huile essentielle « citron jaune zest ».

Toutes les huiles essentielles « zest » concernent des agrumes dont ont extrait les molécules aromatiques de leur écorce.

Le citron jaune zest est employé en aromathérapie aussi bien au niveau physique, mental que subtil. De son nom latin citrus limon, cette huile essentielle comporte 54 à 80 % de limonène et des coumarines et furocoumarines.

Le citron jaune zest, une huile essentielle anti-infectieuse

Le citron jaune zest est une huile essentielle que vous pouvez utiliser en tant que anti infectieux, antiseptique et anti bactérien.

Elle peut très bien être utilisée dans une synergie conjointement avec la lavande vraie, laquelle agira davantage sur la cicatrisation notamment.

Pour rappel sur la lavande vraie voir https://emilie-m.net/la-lavande-vraie-lhuile-essentielle-incontournable/

C’est aussi une huile essentielle vitamin P like. Elle vous aide à renforcer l’imperméabilité de vos capillaires et augmente votre résistance.

Le citron jaune zest, une huile essentielle favorisant la digestion

Vous pouvez employer cette huile essentielle pour améliorer votre confort digestif. Tout d’abord, le citron jaune zest possède une action litholytique. Cela signifie qu’elle favorise la dissolution des calculs biliaires.

Attention toutefois à la taille de ceux-ci et à être suivi par votre médecin.

Plus globalement, elle favorise la digestion, notamment des graisses et aura une action protectrice sur votre système hépatique.

Elle est également recommandée pour son action anti-cholestérol.

Le citron jaune zest, une huile essentielle irritante et photosensibilisante

Le citron jaune zest est une huile essentielle très attirante mais à manier avec précaution. D’abord en tant qu’huile irritante, il est très fortement recommandé que vous l’employez avec une huile végétale en support que ce soit pour une application par voie orale ou cutanée.

Pour rappel sur les précautions à prendre avec les huiles essentielles : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

Ensuite, le citron jaune zest est une huile essentielle très photosensibilisante. Donc en cas d’application cutanée, évitez d’exposer au soleil la partie sur laquelle vous avez appliqué votre synergie pendant au moins 12 heures.

Enfin c’est un fluidifiant sanguin léger. Tenez en compte si vous devez éviter la prise d’une telle huile essentielle.

Le citron jaune zest, pour avancer avec légèreté

Cette huile essentielle est un véritable calmant nerveux au même titre que la lavande vraie. Elle était très utile pour vous en cas de fatigue mentale.

Si vous êtes un adulte un peu trop sérieux, elle feera ressortir l’enfant qui sommeille au fond de vous.

Elle vous permet d’avancer sans le poids du stress et de l’anxiété.

En résumé, l’huile essentielle de citron jaune zest agit de manière holistique : en tant que anti infectieux par exemple, en favorisant votre digestion et en protégeant votre système hépatique. Sur le plan mental et émotionnel, elle vous aide à avancer avec légèreté. Attention à son application car elle est irritante et photosensibilisante.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur le citron jaune zest ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

La lavande vraie, l’huile essentielle incontournable

Pour ce nouvel article dédié à l’aromathérapie, je vous propose d’aborder une huile essentielle incontournable : la lavande vraie. Elle est à l’aromathérapie ce que le quartz rose est à la lithothérapie : une classique.

Pour autant encore faut-il savoir de quelle lavande nous parlons exactement, de quelles propriétés physiques et émotionnelles et surtout comment l’utiliser.

La lavande vraie ou lavande fine

La lavande vraie est connue sous plusieurs noms communs : lavande vraie, lavande fine ou officinale. Si vous cherchez sa dénomination latine, là-encore vous pouvez trouver plusieurs noms pour la même plante aromatique : lavandula angustifolia, lavandula vera, lavandula officinalis.

L’huile essentielle de lavande vraie comporte des alcools terpéniques (le linalol) entre 32 et 42 % et des esters terpéniques (acétate de linalyle) entre 42 à 52 %.

Si en prenant connaissance des propriétés de votre huile essentielle, vous ne trouvez pas ces éléments, changez de fournisseur. Cela signifie que vous n’êtes pas face à une huile essentielle de lavande vraie. Peut-être s’agit-il alors de lavande aspic, de lavandin (assez proche de la lavande vraie toutefois) ou de la lavande stoechade.

Se tromper dans la dénomination d’une huile essentielle peut avoir des conséquences puisque certaines requièrent davantage de précautions d’utilisations que d’autres.

Pour rappel lire : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

La lavande vraie, huile essentielle cicatrisante

C’est l’huile essentielle à posséder absolument chez soi, dans sa trousse à pharmacie et à emporter en vacances. En effet, la lavande vraie a parmi ses propriétés celle d’être cicatrisante (sur des cicatrises récentes). Elle possède aussi des propriétés antalgiques, décontractante et anti inflammatoire. Vous pouvez aussi l’employer en tant qu’anti spasmodique.

Enfin la lavande vraie est légèrement sédative, fluidifiante sanguine légère et hypotensive.

Même si cette huile essentielle ne comporte pas de contre-indication, il ne faut pas oublier ces deux actions sur un terrain très défavorable.

la lavande vraie, une huile essentielle incontournable

La lavande vraie, une huile essentielle apaisante

Au niveau psycho-olfactif, vous apprécierez la lavande vraie pour son côté apaisant. Personnellement j’adore ! On peut dire qu’elle est douce et enveloppante.

Concrètement elle calmera vos angoisses, vous décontractera, calmera aussi la déprime. Elle peut aussi vous aider à vous endormir.

Pour vos enfants comme pour vous, elle calme les cauchemars.

Quand je pense à la lavande vraie, je pense aussi à une belle association avec le quartz rose !

Pour rappel sur le quartz rose : https://emilie-m.net/le-quartz-rose/

Globalement, la lavande vraie rééquilibre vos énergies, permet de vous calmer, aide à la créativité.

La lavande vraie et quelques utilisations

Tout d’abord, en tant qu’huile essentielle cicatrisante, vous pouvez l’appliquer pure directement sur votre peau. Versez une ou deux gouttes seulement et massez votre cicatrise. Faites cela une à deux fois par jour jusqu’à cicatrisation complète et disparition des rougeurs. Votre cicatrise sera ainsi très fine et presque invisible.

Pour les cicatrises plus anciennes, vous pouvez travailler avec l’hélichryse italienne. Son utilisation requiert toutefois plus de précautions que pour la lavande vraie.

Autre utilisation : vos enfants ont des poux ?

Vous pouvez utiliser la synergie suivante : Huile de Neem + 2 % d’huile essentielle de lavande vraie. 1h de pause (en curatif). On peut aussi mélanger l’huile de neem dans le shampoing pour les traitements à venir (environ 10 % et toujours 2% d’huile de lavande fine ou vraie).

Il existe bien sûr d’autres cas où vous pouvez employer cette huile essentielle. Pensez bien toujours à réaliser une synergie avec une huile végétale et en respectant le pourcentage maximal recommandé d’huile essentielle.

En résumé, la lavande vraie ou fine ou officinale fait partie de la famille des lavandes. Toutefois elle possède ses propres propriétés dont celles d’être cicatrisante, astringente, anti spasmodique et aussi calmante, apaisante et décontractante.

Vous pouvez l’utiliser pure dans certains cas (sur une cicatrise par exemple) ou en synergie pour compléter une autre huile essentielle. Vous pouvez également l’utiliser en olfaction.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur la lavande vraie ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Venez me rencontrer lors de ma prochaine conférence portant sur la géobiologie sacrée, le vendredi 15 février à 20h, salle St Henri n°2, 11 rue St Henri au Creusot.