Archives par étiquette : Le Creusot

Reiki pour les personnes âgées

Le Reiki Usui pour les personnes âgées

Le Reiki Usui est une technique de guérison par imposition des mains adaptée à tous. Vous me demandez parfois si les personnes âgées peuvent recevoir une séance Reiki. Cet article vos propose d’aborder les spécificités du Reiki Usui pour les personnes âgées.

Le Reiki Usui pour traiter la fatigue

Les personnes âgées peuvent accumuler beaucoup de fatigue au cours des années, aussi bien au niveau physique qu’au niveau mental et émotionnel. Grâce au Reiki Usui, vous pouvez plus facilement lâcher les vieux schémas de pensées erronées et revenir à un état de joie.

Pour rappel : https://emilie-m.net/le-traitement-mental-avec-le-reiki-usui/

Le Reiki Usui pour les troubles rhumatismaux

Vous pouvez souhaiter un soulagement de vos troubles rhumatismaux. En effet, ces troubles vous conduisent à perdre de l’autonomie et génèrent des douleurs. Des séances régulières de Reiki Usui peuvent réduire l’intensité des crises de rhumatismes et leur durée.

Le Reiki peut également prendre en charge les troubles moteurs d’origine neurologique qui touchent aussi certaines personnes âgées.

Pour en savoir plus : https://emilie-m.net/le-reiki-usui-pour-les-troubles-moteurs-dorigine-neurologique/

Le Reiki Usui pour les maladies chroniques

Si vous souffrez de pathologies chroniques et / ou dégénératives, vous pouvez suivre des séances de Reiki qui viendront soulager et réduire les symptômes et vous détendre. C’est la fréquence régulière des séances qui induit un meilleur accompagnement de ces troubles.

Reiki Usui pour les personnes âgées

Le Reiki Usui pour le bien-être général

Plus généralement, le Reiki Usui vous apportera détente et bien-être et vous permettra aussi de mieux vous ancrer dans le présent. Les personnes âgées ont en effet tendance à perdre l’ancrage avec la réalité.

Une séance de Reiki adaptée

Votre praticien adaptera la durée de votre séance qui durera 1 heure grand maximum.

Si vous avez des difficultés à vous maintenir allongé, parlez-en à votre praticien qui adaptera votre posture afin qu’elle soit confortable.

Attention, une séance de Reiki pour une personne âgée peut être plus fatigante que pour une personne plus jeune. Aussi il est juste de convenir avec votre praticien d’une fréquence adaptée des séances. Vous devrez bien vous reposer et prévoir une sieste ou un moment calme après la séance.

En résumé, le Reiki Usui est une technique holistique à laquelle les personnes âgées peuvent avoir recours pour le traitement de la fatigue générale, des troubles rhumatismaux, de maladies chroniques ou la recherche d’un bien-être général. Votre praticien adaptera la séance et les fréquences des séances pour vous permettre d’en tirer les meilleurs bénéfices. Il est donc normal qu’une séance Reiki pour une personne âgée soit écourtée par rapport à une personne plus jeune.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur le Reiki Usui à destination des personnes âgées ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Et inscrivez-vous dès maintenant à la prochaine journée bonheur le dimanche 14 octobre prochain.

En savoir plus : https://emilie-m.net/specialites/ateliers/

labradorite

La labradorite, pierre de protection

La labradorite, c’est cette belle pierre que l’on trouve souvent polie et qui reflète de merveilleuses couleurs sur un fond vert. Ce qu’on sait moins, c’est qu’il s’agit en fait d’une famille de minéraux au même titre que les quartz.

Quelles sont les propriétés de la labradorite ? Comment peut-on l’utiliser ? Est-elle adaptée à tous ?

La labradorite verte, une pierre de protection pour le corps éthérique

Plusieurs auteurs et spécialistes de la lithothérapie s’accordent à reconnaître que les personnes qui s’occupent des autres devraient toutes avoir une labradorite sur elles-mêmes. Et si vous êtes sensibles et à l’écoute d’autrui, vous faites partie aussi de celles-ci.

En effet, la labradorite constitue une pierre de protection de votre corps éthérique et vous permet ainsi d’être moins atteint par les énergies négatives que peuvent porter les personnes que vous rencontrez. Elle évite d’absorber leurs problèmes.

Elle vient rejoindre la famille des pierres de protection dont fait notamment partie la tourmaline noire.

Pour rappel : https://emilie-m.net/la-tourmaline-noire/

La labradorite, pour avoir confiance en soi

Cette pierre verte constitue une pierre hautement spirituelle qui vous permet de bannir les peurs et le sentiment d’insécurité. Conclusion, vous avez davantage confiance en vous-même. Posée sur le coeur, elle vous apportera davantage de foi et vous permettra aussi de développer davantage d’amitiés sincères.

labradorite

La labradorite pour calmer l’esprit hyperactif

Si vous avez tendance à avoir un esprit hyperactif, cette pierre peut être pour vous, afin de vous apporter le calme et aussi recharger votre imagination en énergie. Votre analyse et votre rationalité sont équilibrées par la vision intérieure grâce à l’utilisation de la labradorite.

La labradorite, la pierre de transformation de soi

Si vous vivez des changements importants dans votre vie, la labradorite vous confère davantage de force et de persévérance. Pierre de transformation, elle prépare le corps et l’âme au processus d’élévation.

La labradorite régularise le métabolisme

Enfin sur le plan physique, la labradorite régularise votre métabolisme. Elle allège votre stress et peut être utile dans le traitement de troubles oculaires, de rhumatismes ou encore équilibrer les hormones.

En résumé, la labradorite verte constitue une pierre de protection tout aussi importante pour les personnes s’occupant des autres, comme pour les personnes sensibles.

Elle permet d’acquérir davantage confiance en soi en éliminant ses peurs. Elle calme l’esprit hyperactif et vous accompagne dans vos changements de vie. Enfin elle régularise le métabolisme et vous permet de réduire votre stress.

Comme toute pierre employée en lithothérapie, elle nécessite un nettoyage régulier.

Pour rappel sur le sujet, consultez l’article suivant : https://emilie-m.net/le-nettoyage-des-mineraux/

Vous avez encore des questions sur la labradorite ? Posez-les en commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

quartz fumé

Le quartz fumé, pierre de volonté

Pour cet article dédié à la lithothérapie, je souhaite aujourd’hui vous parler du quartz fumé. Comme son nom l’indique, il fait partie de la famille des quartz et possède toutefois des propriétés bien à lui. Quelles sont-elles ? Comment peut-on s’en servir ? Cet article vous apportera quelques éléments de réponses.

Le quartz fumé ou enfumé

Le quartz fumé est aussi appelé par certains quartz enfumé. Si vous trouvez dans le commerce ou lors d’une bourse des minéraux du quartz enfumé, c’est que vous vous trouvez en face d’un quartz fumé. De couleur plutôt ambré, brun ou gris translucide, il présente la même structure extérieure qu’un cristal de roche.

Pour rappel sur le cristal de roche, voir https://emilie-m.net/le-cristal-de-roche/

Le quartz enfumé renforce votre volonté de vivre

Comme toute autre pierre, le quartz fumé agit à plusieurs niveaux. Au niveau émotionnel et psychologique, c’est une pierre dont on dit qu’elle renforce votre volonté de vivre. Elle peut être ainsi un profond soutien lors de périodes difficiles de votre vie, que ce soit au niveau physique, émotionnel ou les deux.

Il peut vous aider à vous libérer de toutes vos dépendances (tabac, alcool, drogues, dépendance affective etc.).

Le quartz fumé soulage la douleur

Sur le plan physique, le quartz fumé est reconnu pour soulager la douleur, y compris les maux de tête. Il peut être tout à fait pertinent d’en porter aussi en cas de traitement du cancer pour soulager les effets secondaires du traitement ou s’appliquer de l’huile de quartz fumé.

Vous pouvez utiliser le quartz fumé si vous avez tendance à avoir régulièrement des crampes.

Ce minéral vous permettra aussi une meilleure assimilation des nutriments en cas de carences.

Le quartz fumé, pour votre ancrage

Le quartz fumé fait partie des pierres auxquelles vous pouvez avoir recours pour votre ancrage. Elle est très utile pour repousser les énergies négatives de toutes sortes et vous aider lors de méditation par exemple à mieux vous ancrer.

En outre, elle vous enseigne comment laisser derrière vous l’ancien.

En tant qu’antidote contre le stress, votre quartz fumé vous permet ainsi de rester parfaitement dans le présent.

Pour son nettoyage, je vous renvoie sur les conseils généraux que j’ai déjà abordés précédemment :

https://emilie-m.net/le-nettoyage-des-mineraux/

Le quartz fumé et ses utilisations

Vous pouvez utiliser le quartz fumé pour vous-même ou au sein de votre domicile. Sur vous-même, portez-le au cou, dans votre soutien-gorge Mesdames ou dans la poche d’un pantalon ou d’une veste. Pourquoi pas aussi en bracelet ? A la maison ou sur votre lieu de travail, placez-le dans un lieu d’accueil ou dans la pièce où vous vous sentez le moins à l’aise. Pensez à le nettoyer énergétiquement régulièrement pour assurer son efficacité.

En cas d’hospitalisation par exemple, vous pouvez aussi l’apporter avec vous et le laisser sur votre chevet.

En résumé, le quartz fumé est une pierre d’ancrage qui repousse le négatif et vous apporte une volonté face aux aléas de la vie. Elle vous aide aussi à gérer vos douleurs. Vous pouvez la porter ou la poser chez vous, sur votre lieu de travail ou lors d’une hospitalisation l’emporter avec vous.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur le quartz fumé ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Émilie-Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

éméraude en lithothérapie

L’émeraude, pierre pour le cœur

Vous avez déjà entendu parler de l’émeraude ? Mais ne voyez cette pierre que comme un bijou. Pourtant qu’elle soit de qualité gemme ou non, la pierre d’émeraude est utilisée en lithothérapie pour ses nombreuses propriétés. Je vous propose de vous en présenter quelques-unes et vous donner des exemples concrets de l’application de l’émeraude.

L’émeraude possède différentes couleurs

Selon sa provenance, l’émeraude décline toutes les nuances de vert, depuis l’intense couleur des gemmes colombiennes aux tons généralement plus pâles des pierres brésiliennes, en passant par le bleu-vert, typique des émeraudes russes ou africaines et le vert sapin. Certaines enfin tirent vers le jaune ou le gris.

L’émeraude, pierre de l’amour inconditionnel

L’émeraude met l’accent sur la vie. Pierre de « l’amour comblé », elle vous apporte la félicité domestique et la loyauté. Elle consolide notamment l’unité, l’amour inconditionnel et le partenariat. Elle favorise d’ailleurs vos partenariats.

Pour en savoir plus sur une autre pierre associée au cœur, voir l’article sur le quartz rose :

https://emilie-m.net/le-quartz-rose/

L’émeraude équilibre votre chakra du cœur, plus exactement en ayant un effet calmant sur les émotions. C’est donc une pierre tout à fait appropriée en cas de choc émotionnel et pour réaliser un deuil (quelle que soit la nature de celui-ci).

L’émeraude, pour élever sa conscience

Cette pierre assure votre équilibre physique, émotionnel et mental en éliminant la négativité et suscitant chez vous des actions positives. Focalisant l’intention et élevant la conscience, elle fait aboutir vos actions positives. Elle stimule aussi le gain de sagesse des plans mentaux.

Sur le plan du caractère, l’émeraude vous confère une force de caractère vous permettant de surmonter les malheurs.

L’émeraude, pierre de régénération

Pierre de régénération et de rétablissement, elle est capable de guérir vos émotions négatives. C’est une pierre qui peut vous être utile en cas de troubles de la mémoire.

Plus globalement, l’émeraude aide à la récupération après des maladies infectieuses. Elle traite les sinus, poumons, le cœur, la colonne vertébrale, les muscles et apaise les yeux.

Elle a aussi un effet détoxifiant sur votre foie et soulage vos rhumatismes et le diabète.

L’utilisation de l’émeraude

Que votre émeraude soit montée en bijoux ou qu’elle soit brute, vous pouvez la porter régulièrement sur vous-même. Vous pouvez aussi la poser sur votre chakra du cœur en cas de choc émotionnel.

L’élixir d’émeraude est particulièrement bien indiqué en cas de choc émotionnel. Il correspond au produit Rescue. C’est donc un remède d’urgence contre les chocs : perte d’un ami, accident de voiture, perte de travail. L’émeraude vous permettra de mieux accepter la situation. Dans le cas d’un choc, vous pourrez prendre l’émeraude en élixir tout au long de la journée. Vous pourrez aussi verser quelques gouttes au niveau du chakra du cœur. Vous pouvez aussi utiliser une huile d’émeraude afin de l’appliquer sur le chakra du cœur.

En cure, vous prendrez l’élixir d’émeraude pendant 21 jours. Cette cure peut vous être utile après avoir géré l’état des chocs des premières semaines et pour approfondir l’acceptation et le deuil.

Rappelez-vous aussi que si vous portez la pierre sur vous, il vous faudra la quitter tous les soirs afin de la nettoyer et la faire remonter vibratoirement, sans quoi elle ne vous sera plus d’aucune utilité.

Vous avez un doute sur la manière de nettoyer votre minéral ? Lire la suite ici :

https://emilie-m.net/le-nettoyage-des-mineraux/

En résumé, l’émeraude est un minéral qui peut être utilisé en lithothérapie pour rééquilibrer le chakra du cœur, aider au deuil. C’est aussi une pierre permettant de vous régénérer sur tous les plans de votre être. Excellente pierre de récupération après une infection, vous pouvez utiliser l’émeraude sous différentes formes : pierre brute, gemme, élixir ou encore huile.

Et rappelez-vous que l’élixir d’émeraude est un remède d’urgence qui peut vous aider à surmonter les situations imprévues.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur l’émeraude ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Émilie-Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Et exceptionnel ! Venez me rencontrer ce dimanche 29 avril 2018, à la salle de la Trêche à Sanvignes-les-Mines. Vous m’y retrouverez dès 14h à mon stand et à 18h30 pour une conférence sur le végétarisme et les étapes d’une transition !

reiki usui

Le traitement mental avec le Reiki Usui

Vous avez des habitudes qui vous dérangent ? Des peurs quotidiennes qui peuvent devenir handicapantes ? Le Reiki Usui vous propose des outils afin de travailler en conscience sur ces aspects de votre vie et réduire progressivement leur impact sur votre quotidien. L’une de ces techniques s’appelle le traitement mental. En quoi consiste-t-il ? Comment se déroule alors la séance de Reiki ? Je vous propose quelques éléments de réponse dans cet article.

Vous identifiez votre problématique avec le praticien Reiki

Au début de la séance de Reiki, vous réalisez un entretien avec votre praticien Reiki. Celui-ci vous proposera un traitement mental en plus de la séance « classique » s’il identifie avec vous une problématique d’ordre mental.

Cela signifie que vous indiquerez à votre praticien ce que vous souhaitez changer dans vos habitudes et vos modes de pensées.

Définir une pensée positive avec le Reiki Usui

Au cours de l’entretien précédant la séance de Reiki, et après avoir identifié votre problématique à travailler prioritairement, le praticien de Reiki Usui vous aide à formuler une phrase pour contrer votre croyance ou votre habitude que vous souhaitez changer. Cette phrase constitue le support à toute « reprogrammation ». Aussi doit-elle être positive. En effet, votre cerveau identifie une phrase de la même manière qu’elle contienne ou non une négation.

La séance de Reiki Usui avec un traitement mental dure plus longtemps

Votre séance de Reiki débute par le traitement mental qui dure entre cinq et dix minutes. C’est à ce moment-là que vous utiliserez la phrase positive que vous avez définie avec votre praticien Reiki.

Le reste de la séance de Reiki se déroule ensuite comme d’habitude.

Tout au long de la séance Reiki, vous êtes allongé sur la table, recouvert d’une couverture pour assurer votre confort.

Le traitement mental peut faire l’objet de plusieurs séances de Reiki

Toute habitude peut être ancrée en vous depuis très longtemps. Aussi il pet être nécessaire de réaliser plusieurs séances de Reiki afin de voir des changements s’installer durablement.

Le traitement mental peut être réalisé en auto-traitement dès le deuxième degré

Toute personne initiée au Reiki Usui peut utiliser le traitement mental au cours de son auto-traitement. Celui-ci vient renforcer le travail de l’énergie universelle en y ajoutant une intention positive courte et claire.

En résumé, le traitement mental par le Reiki Usui constitue une possibilité pour vous de travailler sur des habitudes ou des peurs, en conscience et en étant pleinement acteur du traitement. Après le traitement mental, la suite de la séance de Reiki Usui reste inchangée. Le traitement de certaines habitudes peut demander plusieurs séances de Reiki Usui. Enfin si vous souhaitez suivre un stage de Reiki Usui, vous avez la possibilité de travailler sur vos habitudes ou vos peurs dès le stage de 1er degré et obtenez la méthode complète de traitement mental au 2e degré.

Vous avez encore des questions sur le traitement mental ? Posez-les en commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie-Laure

Pour en savoir plus :

La Fédération de Reiki Usui

https://www.lafederationdereiki.org/

Traitement de problèmes de peau avec le Reiki

https://emilie-m.net/traitement-de-problemes-de-peau-avec-le-reiki/

géobiologie, médecine de l'habitat

Géobiologie traditionnelle et géobiologie holistique

Vous vous demandez certainement pourquoi parle-t-on de géobiologie traditionnelle et de géobiologie holistique. Dans cet article, je vous propose de répondre aux questions suivantes : quels sont les points communs entre les deux méthodes ? Que peuvent vous apporter chacune d’entre elles ?

La géobiologie : un ensemble de techniques au service d’un lieu

D’abord la géobiologie qu’elle soit traditionnelle ou holistique est constituée de techniques utilisées dans le but d’harmoniser votre lieu de vie. Lorsque vous contactez un géobiologue, c’est que vous considérez que des perturbations dans votre domicile vous empêchent d’y vivre paisiblement. Vous avez des troubles du sommeil, des troubles du voisinage. Dans votre entreprise, vous avez une soudaine perte de chiffres d’affaires, des problèmes techniques récurrents etc.

géobiologie, pilone électrique

La géobiologie holistique prend en compte davantage de paramètres

La géobiologie traditionnelle s’intéresse au lieu et uniquement au lieu. Cela signifie qu’elle va chercher à harmoniser des problématiques de votre domicile ou de votre lieu de travail, à partir de troubles telluriques (passages d’eau, cavités, perturbations électromagnétiques etc.) et subtils (magie noire, entités etc.). Elle va les traiter en considérant qu’elles sont à l’origine de vos maux.

La géobiologie holistique pour sa part, va tenir compte de vous en tant qu’habitant. Et elle va s’intéresser aux « valises » que vous apportez dans ce lieu, et cela en supplément des autres problématiques du lieu.

La géobiologie holistique vous permet de travailler des problématiques personnelles et professionnelles

Dans le cas de la géobiologie holistique, le géobiologue pourra vous permettre de régler des problématiques personnelles et professionnelles. L’habitat constitue un miroir vous renvoyant vos propres problématiques. Pour le dire autre, cela signifie que votre habitat constitue un symbole de vous-même.

La géobiologie holistique vous permet d’évoluer personnellement

La géobiologie traditionnelle s’attachant par essence au lieu, elle vous propose assez peu de travail personnel.

En revanche la géobiologie holistique est une méthode vous proposant pleinement d’évoluer en travaillant directement sur vous-même. Le géobiologue vous assiste dans ce cas-là dans les prises de conscience et la résolution de vos problématiques, notamment sur les plans émotionnel et mental. En conséquence, vos problématiques matérielles en sont directement impactées positivement. Autrement dit, vous trouverez beaucoup plus facilement et durablement les solutions pour résoudre des problèmes de voisinage et les pacifier par exemple.

La géobiologie holistique est une méthode intégrative

La géobiologie holistique, en vous permettant de travailler sur vous-même, vous amène à intégrer de nouveaux fonctionnements qui réguleront la circulation d’énergie en vous-même et dans votre habitat.

Vous êtes amené à mettre en place des changements à votre domicile et dans votre vie.

En revanche, la géobiologie traditionnelle vous propose des changements sur le plan matériel afin de réduire l’impact des nuisances extérieures à vous-même.

En résumé, la géobiologie traditionnelle vous propose d’apporter un bien-être à votre domicile en cherchant des solutions extérieures à l’habitant. La géobiologie holistique pour sa part tient compte de l’habitant, de l’habitat et de son ambiance dans l’harmonisation du lieu. Elle vous fait directement participer à l’harmonisation de votre domicile ou de votre lieu de travail.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur la géobiologie ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Émilie-Laure

Pour en savoir plus :

La Fédération Française de Géobiologie

https://www.federationfrancaisedegeobiologie.fr/

Une de mes spécialités : la géobiologie

https://emilie-m.net/specialites/la-geobiologie/

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Stage Reiki Usui

Comment se déroule une séance de Reiki ?

Vous pensez que le Reiki peut être une source de bien–être, de détente ou de soulagement de vos douleurs. Vous avez décidé de prendre rendez-vous mais, avant de prendre contact, vous aimeriez savoir comment se déroule une séance de Reiki. Je vous explique en détail comment se déroule une séance de Reiki.

Des pré-requis à une séance de Reiki ?

Il est nécessaire que vous souhaitiez vraiment essayer (s’il s’agit d’une première séance) ou que vous veniez vraiment pour vous-même et pas pour faire plaisir à quelqu’un d’autre.

Au début de chaque séance de Reiki, le praticien s’entretient avec vous.

Cet entretien préalable permet au praticien de faire connaissance avec vous, d’identifier la raison pour laquelle vous consultez et noter aussi les pathologies physiques dont vous pouvez souffrir.

Le praticien Reiki ne réalise en aucun cas de diagnostic médical.

L’objectif est de pouvoir identifier par la suite et avec votre participation quels sont les axes de progrès à la suite des séances de Reiki, sur les plans physique, mental et émotionnel.

le-creusot-venez-vous-detendre-avec-la-journee-bien-etre-dans-le-parc-de-la-verrerie-350019

Après l’entretien, vous êtes invité à venir vous coucher sur une table de massage.

Le praticien Reiki vous couvrira avec une couverture et vous invitera à vous détendre en fermant les yeux. Les praticiens Reiki peuvent aussi proposer de mettre une musique de fond ou de l’encens. Vous êtes libre d’accepter ou de refuser. La séance de reiki peut se dérouler sans ces accessoires.

Vous êtes habillé tout au long de la séance de Reiki.

Le praticien n’a pas besoin de manipuler vos articulations. Il pose uniquement ses mains et laisse passer le Reiki. Une fois un côté du corps fini, le praticien vous demandera de vous retourner afin de vous coucher sur le ventre. Il finira sa séance par les pieds.

La durée d’une séance de Reiki peut varier entre 20 minutes et 1 heure 30.

Une séance complète débute par le placement des mains sur votre tête. Le praticien déplace ensuite ses mains afin de traiter l’ensemble du corps au cours de la séance.

Les séances pour les bébés, les enfants en bas âge ou les personnes âgées sont écourtées au besoin.

La position de réception du Reiki peut aussi être adaptée.

Si vous ne pouvez pas rester allongé longtemps, vous pouvez recevoir du Reiki assis sur une chaise.

Un bébé ou un jeune enfant peut rester dans les bras d’un parent pendant toute la séance.

A la fin de la séance de Reiki, le praticien vous réveillera doucement si vous vous êtes assoupi.

Il vous invitera à vous relever et vous asseoir sur le côté de la table pour pratiquer quelques techniques japonaises pour vous réveiller.

La séance de Reiki se conclut toujours par un échange avec le praticien.

Vous êtes invité à donner vos impressions. Là encore, le praticien ne réalisera aucun diagnostic car il n’est pas médecin.

Il peut en revanche vous proposer de réaliser davantage de séances. Mais c’est vous qui décidez de poursuivre ou non.

Si vous vous sentez mal pendant la séance de Reiki

Si vous avez des réactions fortes ou vous sentez mal au cours d’une séance, dites-le tout de suite au praticien. Il s’adaptera pour réduire votre inconfort.

Si malgré tout, vous ne vous sentez pas bien, la séance pourra être écourtée.

Vous êtes venu pour vous faire du bien après tout.

Après une séance de Reiki

Buvez davantage d’eau que d’habitude. Le Reiki comme tout autre activité du bien-être agit en profondeur sur vos cellules. Le renouvellement cellulaire est facilité par une bonne hydratation.

Vous pouvez sentir un peu de fatigue après une séance. Prévoyez donc une activité tranquille.

N’allez voir un autre thérapeute le même jour qu’une séance de Reiki.

En effet, vous ne pourrez pas savoir ce qui vous a fait de l’effet : le Reiki ou les soins de l’autre thérapeute.

Existe-t-il des contre-indications au Reiki ?

A ma connaissance et avec mon expérience, je dirais qu’il n’en existe aucune. Le Reiki s’adresse aussi bien aux bébés, aux femmes enceintes, aux enfants de tous les âges, qu’à des personnes stressées, malades ou même simplement âgées.

Vous pouvez ressentir de fortes réactions à l’issue de votre séance de Reiki.

Certaines personnes peuvent avoir des réactions 2-3 jours après la séance : fatigue, fièvre, nausée etc. Si au-delà de cette durée, les réactions persistent, c’est qu’il se passe autre chose. Ne restez pas dans cet état. Recontactez votre praticien pour l’informer de vos réactions.

Généralement après ces réactions, vous vous sentirez nettement mieux.

Dans le cas d’accompagnement par le Reiki de pathologies installées depuis longtemps ou de maladies graves, le praticien proposera un accompagnement personnalisé.

Enfin un praticien peut aussi vous proposer de pratiquer le Reiki à distance.

Les séances de Reiki peuvent aussi se pratiquer également à distance si cela vous convient mieux. Vous avez le choix.

Cet article a-t-il répondu à vos questions ? N’hésitez pas à faire part de vos remarques en commentaires.

Émilie-Laure

Pour en savoir plus :

La Fédération de Reiki Usui : https://www.lafederationdereiki.org/

7 étapes pour choisir votre thérapeute indépendant : https://emilie-m.net/7-etapes-pour-choisir-votre-therapeute-independant-ideal/

Tumeur… tu meurs ?

Êtes-vous prêt à mourir ? Voilà bien une drôle de question pour débuter cet article. Nous oublions souvent la puissance du verbe. Cette puissance, elle, ne nous oublie pas, surtout lorsqu’il s’agit d’entendre le diagnostic d’un médecin.

Avez-vous déjà remarqué à quel point nous devenons fébriles lorsque nous entendons le mot « tumeur » ? Pourtant la médecine nous indique qu’il existe aussi bien des tumeurs malignes que bénignes.

Malgré cela, les deux nous font peur. Pourquoi ? Peut-être parce que nous entendons « tu meurs ».

Alors je repose la question, êtes-vous prêt à mourir ?

Cela revient à discuter de ce sujet sur lequel nombre d’entre nous pose un couvercle : la mort. Quand on dit mort, on voit souvent fin. Oui c’est vrai. Mais dans l’esprit de la majorité d’entre nous, la mort constitue la fin de notre vie, de notre incarnation.

Pour ma part, je considère que la mort constitue la fin… d’un épisode pourrions-nous dire. Celle-ci nous montre la fin d’un chapitre. Quand un chapitre est fini, que fait-on ? Nous tournons la page et nous en débutons un autre. N’est-ce pas ? C’est bien cela que nous faisons lorsque nous lisons un livre ?

Toutefois certains d’entre nous ont des difficultés à tourner la page et à débuter le nouveau chapitre. Parfois ils débutent un autre chapitre, mais souhaitent revenir régulièrement sur l’ancien chapitre, de sorte que les deux histoires s’entre-mêlent.

Imaginez un instant faire cela avec un livre. Réfléchissons un instant. Nous lisons deux chapitres en même temps : le présent et le passé. Pouvez-vous sincèrement me dire si vous arrivez à faire la différence entre les deux ? A un moment donné, les deux se mélangent de telle sorte que, y compris en étant dans le présent, vous vous retrouvez aussi dans le passé.

Cela vous donne le tournis ? Le vertige aussi peut-être ?

Ce qui semble être un situation bien étrange et complexe, c’est nous qui la rendons ainsi lorsque nous refusons de mourir, de laisser se fermer un chapitre de notre vie. Laissons partir cette partie de nous-même. Et aidons-en une autre à naître au nouveau (re-naître).

emi_nov_2015_courte

Tumeur bénigne, tumeur maligne

Si je rencontre de plus en plus de cas de personnes venant me voir dans le cadre d’un accompagnement d’un cancer ou post-traitement cancéreux, je ne peux pas encore établir (et cela me semble dangereux par ailleurs de le faire) les raisons certaines de ces pathologies. J’ai pu observer des pistes qui se recroisent parfois.

Après le traitement d’un cancer d’abord, les corps énergétiques de la personne sont extrêmement dégradés. Pour autant, je n’attribuerais pas cela au cancer, car nous savons à quel point les traitements par rayons et chimio sont extrêmement lourds et peuvent même transformer les corps énergétiques en passoire.

En revanche, j’ai pu remarquer dans certains cas, un véritable parasitage des corps énergétiques par des « entités » les appellerons-nous qui semblent être à l’origine de ces cancers. Or dans ce cas, l’on parle de tumeurs malignes. Dans « malignes », il y a « mal ». Donc j’aurais tendance à parler dans plusieurs cas que j’ai observés, d’ « entités » assez noires qui épuisent le corps à tel point que cela générerait ces tumeurs. C’est une piste. Je me refuse à dire que c’est la seule et unique explication, n’ayant pas encore rencontré suffisamment de cas pour le dire. En outre chaque cas étant unique, je crois que la vie nous réserve toujours des surprises quant à l’explication de telle ou telle pathologie.

Une mal-a-dit qui fait sens

Qu’il s’agisse d’une tu-meur maligne ou bénigne, il me semble que la vie nous invite à un changement qui dans tous les cas, est pour notre bien. Dans le cas de la tumeur bénigne, le changement me semble moins douloureux. Dans le cas de la tumeur maligne, le changement qui s’impose peut paraître violent, brutal, comme un bruit sourd, le ciel qui nous tombe sur la tête. Il invite aussi au changement pour ceux qui nous entoure, à revenir à l’essence-ciel.

Que doit-on laisser mourir pour revenir à la vie ? Comme bon nombre de pathologies, le cancer et les tumeurs plus généralement peuvent constituer un chemin initiatique où l’une des premières étapes peut être juste d’accepter de la voir. Voir la mal-a-dit, c’est déjà accepter sa présence. Accepter sa présence, c’est déjà voir la réalité présente, être dans le présent.

Ensuite, il sera important d’y donner du sens. Qu’est-ce qui est, à travers cette tumeur, réellement atteint ? En train de mourir ? Ou demande un accompagnement vers la re-naissance ?

Lui apporter de l’amour, c’est accepter aussi d’exprimer une douleur, afin de pouvoir enfin la transmuter. La transmutation ne me semble possible qu’après prise de conscience et expression, bref reconnaissance de ce mal. L’amour inconditionnel conduit à remercier aussi cet être, cette entité de sa venue dans notre vie. Lutter, résister, c’est au contraire lui donner toute puissance.

fleur de vie1

Oh oui bien sûr, il existe de nombreux schémas, complexes, autour de chaque cancers. Et certains d’entre nous n’en reviendront pas, même en travaillant sur eux-mêmes. Certains choix d’incarnation sont ainsi, qu’une personne meure pour renaître dans un autre plan de conscience. Se pose alors la question me semble-t-il de ce qu’ils ont pu prendre de nous-même afin que nous puissions re-naître dans notre propre incarnation présente. Je veux dire que certains de nos proches mourant de cancers, nous permettent à nous, de revenir à la vie.

Leur cancer était donc devenu « notre cancer ». Ils meurent. Nous renaissons… si nous l’acceptons.

Un cancer, une tumeur, ne sont donc pas toujours individuels à mon sens. Ils peuvent être collectifs bien que portés physiquement par une seule personne.

Alors se pose de nouveau la question ? Tumeur, tu… meurs ? Êtes-vous prêts cette fois-ci à mourir ? A abandonner l’ancien ?

La peur du saut

On sait ou on croit savoir ce que l’on vit. On a beau vivre parfois des situations inconfortables et se dire que l’herbe verte chez le voisin est plus belle, on ne franchit pas toujours la barrière pour aller voir comment il fait. Pourtant nous avons les moyens de cultiver différemment notre jardin. Oui nous pouvons faire le saut dans l’inconnu. Le voisin nous répondra-t-il ? Ensuite mettrons-nous en application ses conseils ? Essaierons-nous de mettre en place des changements ? Là réside notre plus grande peur : le changement.

Le cancer a cela de bon qu’il nous impose souvent le changement, celui-là même que nous refusions de mettre en place depuis si longtemps. Le changement s’impose à nous. Et il s’invite aussi auprès de nos proches, s’ils le souhaitent évidemment. J’ai plusieurs exemples de proches en tête qui ont accompagné les leurs jusqu’à la fin de l’incarnation, quand telle était l’issue. J’ai aussi eu la joie de voir l’accompagnement d’une fille par sa mère vers la renaissance de ces deux êtres. Je parle de ces deux femmes, mais il y a tout l’entourage aussi qui a suivi à sa manière ce chemin de renaissance. Quand la personne atteinte du cancer reste dans son incarnation et qu’il y a donc d’autres chapitres du livre « incarnation » à lire, c’est comment dire… Bien sûr que c’est extra-ordinaire. C’est l’aventure collective qui se poursuit dans la matière. Et la transmutation est bien collective même si elle a été portée dans la matière par un être.

De ceux et celles que j’ai rencontrés ces dernières années, j’ai remarqué que les personnes (malades ou accompagnants) qui mettaient du sens sur la mal-a-dit en ressortaient grandis, quelle que soit l’issue dans la matière pour la personne atteinte. Mettons donc du sens pour pacifier. La mort peut être paisible. C’est finalement ce que nous souhaitons tous pour nous-mêmes comme pour les personnes que nous aimons.

Quand la mort s’invite dans notre vie à travers une « tumeur », accueillons-la avec bienveillance et demandons-lui « quel est ton message pour moi ? Que souhaites-tu m’apporter pour me faire grandir ? ».

L’effet de surprise passé, nous pourrons nous faire accompagner par un thérapeute si besoin est.

Pour re-naître.

Bien à vous,

Émilie Laure

Les bonnes résolutions

C’est une tradition : chaque début d’année voit éclore ce que nous appelons de bonnes résolutions. Mais pour quelle(s) raison(s) prendre de bonnes résolutions ?

Chaque début d’année est l’occasion consciemment ou inconsciemment de faire le bilan de l’année précédente tout juste écoulée : que peut-on en retenir de positif ? Quelle marge de progression nous donnons-nous pour ce nouvel exercice à venir ? Autant de questions auxquelles les résolutions peuvent répondre.

Étymologie de « résolution »

Et il est juste de reprendre l’étymologie du mot « résolution » afin de mieux comprendre de quoi nous parlons : (vers 1270) du latin resolutio, de resolvere, c’est-à-dire action de résoudre ou de dénouer, désagrégation, décomposition d’un tout.

Autrement dit après avoir analysé l’exercice précédent de notre vie (l’année qui vient de s’écouler), nous décidons de trouver des solutions ou dénouer des situations qui ne nous conviennent plus. Finalement vue sous cette angle, cette pratique semble bien intéressante pour entamer un nouveau chapitre de notre vie.

Souvent ces résolutions concernent notre santé du style « faire davantage de sport », « perdre 10 kg avant l’été » ou encore « trouver un nouveau travail » ou « déménager ». Que sais-je encore ?

Finalement ce sont tous les secteurs de la vie qui peuvent être touchés par ces bonnes résolutions dont l’objectif commun est de nous conduire vers notre évolution personnelle et un mieux-être.

Respecter ses résolutions

Ce qui arrive rapidement et constitue l’enjeu majeur de ces résolutions est de les tenir. Eh oui ! Et c’est là que cela se corse. La première résolution serait donc de résoudre toutes les autres.

Mais comment faire afin de respecter ses résolutions ?

Essayons de mieux comprendre les choses : faire une résolution, c’est en fait se fixer un ou des objectifs à atteindre sur une thématique bien précise. Voyons voir : gravir l’Everest par exemple.

D’accord très bien ! Au début de l’année et sous l’euphorie du moment, on se dit qu’on va pouvoir y arriver. Puis on regarde de plus en plus le sommet de l’Everest et cette vision nous décourage de plus en plus. Comment atteindre un objectif aussi haut ? Comment ai-je pu penser que je pourrais l’atteindre ? Que c’est haut !

Pour respecter une résolution, passons en mode projet. Étudions sérieusement notre projet et posons tous les éléments nécessaires à la résolution afin de pouvoir l’atteindre : temps, argent, compétences, capacités physiques, intellectuelles, besoin de partenariat etc.

A partir de ces différents éléments, demandons-nous si nous allons pouvoir le réaliser seul et fixons des étapes intermédiaires.

Bibracte_voeux_2018

Se fixer des étapes intermédiaires

C’est le seul moyen de tenir sur la longueur. Si notre projet s’organise sur l’année, nous devrions pouvoir tenir. Et s’il s’étend sur plusieurs exercices, nous devons davantage nous appuyer sur cette technique qui est véritablement un mode anti-panique !

C’est en partie ce sur quoi je me suis appuyée au cours de mon doctorat. Je voyais le rapport du mémoire à rendre : 300 pages minimum. Mais comment les écrire ? Dans quel ordre ? Etc.

J’ai donc établi un plan par mois, puis par semaine. Et au lieu d’avoir face à moi un objectif monstrueux, je faisais face à de petits objectifs quotidiens. Ouf ! Et cette technique est salvatrice car elle nous permet de voir que nous n’avons pas à réaliser un bond de géant pour atteindre le sommet de l’Everest mais que nous devons faire un pas l’un après l’autre pour monter tranquillement la montagne.

La technique des petits pas

Cette technique des petits pas permet de réaliser que tous ces petits objectifs sont largement à notre portée. Pourtant c’est bien l’ensemble de ces petits défis qui nous permettront de résoudre le plus grand.

Ayez recours à cette technique pour vos résolutions de l’année. Soyez aussi bienveillant avec vous-même. Il y aura peut-être des mois, fatigue oblige ou imprévus, où nos objectifs ne seront pas remplis. Pas de panique !

Refaisons le bilan de là où nous en sommes : quel est le chemin parcouru ? Que reste-t-il à faire ? Suis-je dans les temps ? Un léger retard ? Puis-je demander de l’aide ? Mon retard est-il acceptable ? Évitons de nous mettre la pression. Nous sommes parfois nos pires coachs. Peut-être avons-nous vu trop grand ou trop tôt ? Revoyons notre planning ou nos objectifs intermédiaires afin de pouvoir atteindre notre résolution.

L’objectif n’est pas de faire mieux que le voisin mais de réaliser tout court notre résolution si elle nous semble vraiment juste. Allons jusqu’au bout des choses.

Le choix des résolutions

Je me rappelle d’un film des Inconnus où deux amis font la résolution d’arrêter de fumer sur un pari. Parfois certes cela peut fonctionner. Toutefois je vous conseille de faire le choix de résolutions qui vous concernent vraiment et qui « sont vous ». Soyez authentiques : c’est le plus sûr moyen d’atteindre vos objectifs.

Faites uniquement ce qui vous correspond et non pas ce qui pourrait plaire à celui-ci ou à celle-là.

Faites-vous plaisir. Si le plaisir est sur le chemin et au bout de votre parcours, vous êtes sûrs d’y arriver !

En suivant ces quelques conseils, vous constaterez que suivre ses résolutions est nettement plus aisé. Peut-être en abandonnerez-vous quelques-unes au cours de l’année pour ne concentrer vos efforts que sur une seule. Et alors ? Soyez en paix avec vous-même. Vous avez le droit d’abandonner les projets qui ne vous correspondent plus. Et tant mieux si vous avez davantage de temps à consacrer à d’autres projets. Ils avanceront plus rapidement.

Pas de règles donc dans le choix des résolutions : il peut aussi bien se faire en début d’année qu’au cours de celle-ci.

Finalement la vie est simple tant qu’on reste libre d’esprit.

Alors belle année 2018. Et qu’elle vous apporte le meilleur de vous-même.

Bien à vous,

Émilie Laure

 

Médiumnité, vivre avec son enfant à travers le langage médiumnique et la télépathie

Jeune maman d’une petite fille, j’ai le plaisir de pouvoir poursuivre une expérience entamée avant même le début de ma grossesse : les échanges médiumniques et la télépathie avec mon enfant.

En effet, avant même le début de ma grossesse, j’ai eu la chance d’échanger avec mon enfant sur ses peurs, ses doutes et aussi ses envies. J’ai pu commencer à cerner son caractère avant même qu’elle ne vienne au monde.

Une fois dans mon ventre, j’ai pu en conscience échanger avec elle au quotidien. Cela a permis à mon sens de nouer une relation forte avec elle et de lui laisser toute sa place.

Cela a permis aussi dans certains moments de la grossesse de lui demander son opinion parfois avec l’aide d’une amie.

En effet, ma fille se présentait par le siège à quelques semaines de l’accouchement. Mais elle n’osait pas me dire pourquoi elle ne voulait pas se retourner. Je suis allée voir une amie afin qu’elle puisse faire l’intermédiaire entre elle et moi, même si j’avais la capacité d’échanger avec mon enfant.

Elle m’a alors indiqué qu’elle avait peur de me faire mal. Je lui ai dit qu’elle n’avait rien à craindre ni pour elle, ni pour moi et qu’elle pouvait se retourner à présent.

Je sais qu’elle a essayé de le faire à plusieurs reprises pendant les semaines qui ont suivi. Elle y est même arrivée quelques instants. Mais à trop se balader dans mon ventre, elle s’est entortillée avec son cordon. J’ai donc dû accoucher par césarienne. Pour autant, la césarienne ne lui a pas laissé un mauvais souvenir. Nous en avons « parlé » ensemble.

cascade_herisson2

Poursuivre les échanges avec son jeune enfant après l’accouchement

Cela est tout à fait possible. Et même préférable ! Après tout, ce serait extrêmement frustrant d’arrêter de communiquer avec ma fille juste parce qu’elle serait sortie de mon ventre et de dire « bon ben maintenant j’attends que tu parles vraiment !!! ».

Nous poursuivons nos dialogues, très intéressants par ailleurs, sur la famille et même d’autres sujets inattendus comme les plantes par exemple ! Elle m’indique ainsi ce qu’elle aimerait découvrir, ce dont elle se rappelle aussi. C’est très surprenant et très intéressant. Je crois que ces communications peuvent stimuler ses connexions avec la mémoire de connaissances dont elle a besoin dans son incarnation.

Je suis contente de cette communication qui permet de nourrir notre relation et la complicité que nous avons déjà connue durant la grossesse. Finalement l’utilisation de nos sens subtils respectifs nous permet réellement de nourrir une relation profonde.

En effet, derrière les paroles prononcées avec les cordes vocales, nous cherchons souvent davantage à contrôler et à masquer certains sentiments. Mais lors d’échanges télépathiques, la communication est plus fluide. Elle me semble aussi plus sincère.

Évidemment cela demande aussi d’être capable de se voir telle que l’on est réellement, imparfaits ! Et notre enfant nous accepte ainsi. Cela ne lui pose aucun problème surtout si cela ne nous en pose aucun.

Je perçois aussi ma fille qui découvre ce monde avec les peurs, cherchant à comprendre ce que sont les peurs et à quoi elles servent. Vraiment nos échanges sont très riches et me nourrissent aussi. Elle me pousse dans mes retranchements pour m’aider à grandir. Et je ne peux que l’en remercier.

Nous grandissons ensemble.

Et cette communication permet aussi de nourrir une réelle complicité.

Les exemples au quotidien sont multiples. Et je souhaite encourager chacun et chacune à communiquer avec son enfant. Cet acte est important. Pour moi, c’est reconnaître l’être divin qui est venu s’incarner, c’est reconnaître l’individu, c’est reconnaître aussi une partie de soi.

Je dis merci à la vie de ce cadeau de pouvoir communiquer ainsi avec mon enfant.

Notre société continue d’évoluer. Et la prise en compte de l’enfant par celle-ci aussi. Je me rappelle le travail réalisé dans le cadre de mon doctorat. Il y a encore peu de temps à l’échelle humaine, nos sociétés occidentales mettaient les enfants de côté. Et aujourd’hui, nous les traitons comme des petits rois.

Lui laisser sa juste place pour grandir

Malgré la communication facilitée avec mon enfant, je m’autorise pleinement à jouer mon rôle de parent. Il est hors de question de vouloir conduire trop rapidement ma fille dans le monde des grands. Et il est hors de question aussi de ne pas jouer ce rôle pour lequel elle m’a choisi celui de mère.

Comme tous et toutes, je suis perfectible et je m’autorise à me tromper. Toutefois, je poursuis aussi ce chemin d’évolution dans lequel mon rôle de femme, de mère et d’épouse importe.

La communication avec mon enfant me permet aussi de lui rappeler que nous povuons certes échanger sur des sujets variés et aussi lui rappeler que je suis sa mère. Et que je me positionne aussi parfois en tant que telle quand il y a besoin.

Tout reste compatible !

Alors pour les jeunes mères, jeunes parents et même les autres membres de la famille, essayez de communiquer de la sorte et vous verrez le très jeune enfant bien différemment.

Je vous souhaite à tous une belle semaine.

Émilie Laure