La Covid, un esprit venu nous aider

Dans cet article, je souhaite évoquer mon expérience personnelle face à la Covid. Il y a quelques semaines, j’ai eu une forme bénigne – en tout cas que je considère telle que – de la Covid 19.

J’avais senti arriver peu à peu son énergie autour de moi. L’étau se resserrait.

Je n’évoque pas ici une peur de « l’attraper », mais bien le sentiment que la maladie se rapprochait de moi. Je prenais d’autant plus mes précautions.

Et puis elle s’est installée en moi. J’ai senti ces sensations étranges à la tête (un mal de tête que je ne connaissais pas) et une sensation particulière au niveau du chakra du cœur et du thymus : une forme de fatigue, de pesanteur localisée.

J’ai pratiqué le Reiki. Et avec les outils chamaniques que l’on m’a transmis à ce jour, j’ai cherché à mettre du sens et à transmuter.

Arrêter la lutte, être à l’écoute

J’ai voulu comprendre sa présence en moi, car le mal-a-dit quelque chose comme toutes les autres maladies.

J’ai rencontré un esprit qui ne s’est pas présenté comme me voulant du mal. Il m’a dit : « Je partirai quand tu auras fini de recevoir mes enseignements. ».

En observant les réactions/effets que certains clients et proches ont eu, j’ai compris que cette phrase ne s’adressait pas qu’à moi, qu’elle était universelle.

Plus on lutte, plus on souffre. Mettez-vous à l’écoute de votre corps, de vos sensations, de votre quotidien, de vos rêves, d’autrui.

Repos, se re-poser

Quelles que soient les formes de la Covid, elles imposent le repos. Se re-poser, c’est se repositionner, re-prendre une place, poser de nouveau la situation dans laquelle vous vous trouvez, l’observer dans le présent.

Arrêtez cette course après le futur, la perfection. Vivez juste le présent, vivez dans votre corps, écoutez ses messages.

Être attentif

J’ai donc cherché à être attentive, à l’écoute. J’ai beaucoup dormi. Mes symptômes principaux étaient une sinusite, un léger mal de tête et cette sensation au chakra du cœur.

Le mal de tête est parti rapidement. Je n’ai pas insisté pour comprendre où, comment, quand j’avais attrapé ce virus. Je suis revenue au présent, au quotidien. Il était là, un point c’est tout.

Ce qui est resté le plus longtemps, c’était le déséquilibre au niveau de mon chakra du cœur, parfois un sentiment d’essoufflement, de fatigue. Mais la fatigue n’était pas du tout généralisée.

Une fois cette observation réalisée, j’ai cherché à m’occuper de mon corps et j’ai essayé des solutions pour nourrir mon corps (comme des vitamines, de l’extrait de pépins de pamplemousse). Et cela a fonctionné immédiatement.

J’ai donc une belle récupération. Je reste toutefois à l’écoute de cet esprit qui a à apporter des enseignements majeurs à l’humanité, au collectif, à l’individuel.

Chacun d’entre vous doit trouver sa recette pour prendre soin de soi, pour comprendre l’intervention de la Covid dans sa vie, le sens de cette présence… que cette intervention soit directe par la présence de la maladie en soi, ou indirecte par la présence chez un proche, dans les textes de lois, les engagements politiques etc.

Ouvrez les yeux sur les enseignements majeurs que vous avez à recevoir. Arrêtez de lutter, acceptez sa présence, soyez à l’écoute et revenez à vous.

Prenez soin de vous.

Émilie Laure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.