Les bonnes résolutions

C’est une tradition : chaque début d’année voit éclore ce que nous appelons de bonnes résolutions. Mais pour quelle(s) raison(s) prendre de bonnes résolutions ?

Chaque début d’année est l’occasion consciemment ou inconsciemment de faire le bilan de l’année précédente tout juste écoulée : que peut-on en retenir de positif ? Quelle marge de progression nous donnons-nous pour ce nouvel exercice à venir ? Autant de questions auxquelles les résolutions peuvent répondre.

Étymologie de « résolution »

Et il est juste de reprendre l’étymologie du mot « résolution » afin de mieux comprendre de quoi nous parlons : (vers 1270) du latin resolutio, de resolvere, c’est-à-dire action de résoudre ou de dénouer, désagrégation, décomposition d’un tout.

Autrement dit après avoir analysé l’exercice précédent de notre vie (l’année qui vient de s’écouler), nous décidons de trouver des solutions ou dénouer des situations qui ne nous conviennent plus. Finalement vue sous cette angle, cette pratique semble bien intéressante pour entamer un nouveau chapitre de notre vie.

Souvent ces résolutions concernent notre santé du style « faire davantage de sport », « perdre 10 kg avant l’été » ou encore « trouver un nouveau travail » ou « déménager ». Que sais-je encore ?

Finalement ce sont tous les secteurs de la vie qui peuvent être touchés par ces bonnes résolutions dont l’objectif commun est de nous conduire vers notre évolution personnelle et un mieux-être.

Respecter ses résolutions

Ce qui arrive rapidement et constitue l’enjeu majeur de ces résolutions est de les tenir. Eh oui ! Et c’est là que cela se corse. La première résolution serait donc de résoudre toutes les autres.

Mais comment faire afin de respecter ses résolutions ?

Essayons de mieux comprendre les choses : faire une résolution, c’est en fait se fixer un ou des objectifs à atteindre sur une thématique bien précise. Voyons voir : gravir l’Everest par exemple.

D’accord très bien ! Au début de l’année et sous l’euphorie du moment, on se dit qu’on va pouvoir y arriver. Puis on regarde de plus en plus le sommet de l’Everest et cette vision nous décourage de plus en plus. Comment atteindre un objectif aussi haut ? Comment ai-je pu penser que je pourrais l’atteindre ? Que c’est haut !

Pour respecter une résolution, passons en mode projet. Étudions sérieusement notre projet et posons tous les éléments nécessaires à la résolution afin de pouvoir l’atteindre : temps, argent, compétences, capacités physiques, intellectuelles, besoin de partenariat etc.

A partir de ces différents éléments, demandons-nous si nous allons pouvoir le réaliser seul et fixons des étapes intermédiaires.

Bibracte_voeux_2018

Se fixer des étapes intermédiaires

C’est le seul moyen de tenir sur la longueur. Si notre projet s’organise sur l’année, nous devrions pouvoir tenir. Et s’il s’étend sur plusieurs exercices, nous devons davantage nous appuyer sur cette technique qui est véritablement un mode anti-panique !

C’est en partie ce sur quoi je me suis appuyée au cours de mon doctorat. Je voyais le rapport du mémoire à rendre : 300 pages minimum. Mais comment les écrire ? Dans quel ordre ? Etc.

J’ai donc établi un plan par mois, puis par semaine. Et au lieu d’avoir face à moi un objectif monstrueux, je faisais face à de petits objectifs quotidiens. Ouf ! Et cette technique est salvatrice car elle nous permet de voir que nous n’avons pas à réaliser un bond de géant pour atteindre le sommet de l’Everest mais que nous devons faire un pas l’un après l’autre pour monter tranquillement la montagne.

La technique des petits pas

Cette technique des petits pas permet de réaliser que tous ces petits objectifs sont largement à notre portée. Pourtant c’est bien l’ensemble de ces petits défis qui nous permettront de résoudre le plus grand.

Ayez recours à cette technique pour vos résolutions de l’année. Soyez aussi bienveillant avec vous-même. Il y aura peut-être des mois, fatigue oblige ou imprévus, où nos objectifs ne seront pas remplis. Pas de panique !

Refaisons le bilan de là où nous en sommes : quel est le chemin parcouru ? Que reste-t-il à faire ? Suis-je dans les temps ? Un léger retard ? Puis-je demander de l’aide ? Mon retard est-il acceptable ? Évitons de nous mettre la pression. Nous sommes parfois nos pires coachs. Peut-être avons-nous vu trop grand ou trop tôt ? Revoyons notre planning ou nos objectifs intermédiaires afin de pouvoir atteindre notre résolution.

L’objectif n’est pas de faire mieux que le voisin mais de réaliser tout court notre résolution si elle nous semble vraiment juste. Allons jusqu’au bout des choses.

Le choix des résolutions

Je me rappelle d’un film des Inconnus où deux amis font la résolution d’arrêter de fumer sur un pari. Parfois certes cela peut fonctionner. Toutefois je vous conseille de faire le choix de résolutions qui vous concernent vraiment et qui « sont vous ». Soyez authentiques : c’est le plus sûr moyen d’atteindre vos objectifs.

Faites uniquement ce qui vous correspond et non pas ce qui pourrait plaire à celui-ci ou à celle-là.

Faites-vous plaisir. Si le plaisir est sur le chemin et au bout de votre parcours, vous êtes sûrs d’y arriver !

En suivant ces quelques conseils, vous constaterez que suivre ses résolutions est nettement plus aisé. Peut-être en abandonnerez-vous quelques-unes au cours de l’année pour ne concentrer vos efforts que sur une seule. Et alors ? Soyez en paix avec vous-même. Vous avez le droit d’abandonner les projets qui ne vous correspondent plus. Et tant mieux si vous avez davantage de temps à consacrer à d’autres projets. Ils avanceront plus rapidement.

Pas de règles donc dans le choix des résolutions : il peut aussi bien se faire en début d’année qu’au cours de celle-ci.

Finalement la vie est simple tant qu’on reste libre d’esprit.

Alors belle année 2018. Et qu’elle vous apporte le meilleur de vous-même.

Bien à vous,

Émilie Laure

 

4 réflexions sur « Les bonnes résolutions »

  1. ben, alors là, merci !
    De lire ton article me conforte réellement car je suis justement en plein travail sur mon mémoire
    de shiatsu et je savais pas trop comment m’y prendre…
    Ces conseils arrivent au bon moment ! 😉

    1. Merci Laëtitia. Bon courage pour ton mémoire. Une année qui commence sous le signe de la persévérance pour toi. Bravo. Bises

  2. I’m impressed. I do not think I’ve met anybody who understands so much about this as you do. You should make a career of it, seriously, amazing site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.