géobiologie, médecine de l'habitat

Mise au point

Bonjour à tous,

Je reprends mon clavier ce matin à la suite d’un article pour lequel j’ai été interrogée sur ma pratique en tant que géobiologue (article de ce jeudi dans le Journal de Saône-et-Loire).
Je comprends d’abord la réaction de certains amis et confrères face à l’article « Émilie chasse les esprits » car certains de mes propos sont déformés et centrés sur un seul aspect de la géobiologie.

Lorsque la pigiste, que je connais très bien par ailleurs, m’a proposé de m’interroger sur la géobiologie, j’y ai vu l’occasion d’expliquer de manière posée et honnête de quoi il s’agissait. Je suis très ennuyée des termes « esprit » et aussi « médecine parallèle » que je n’ai jamais employés. En aucun cas, je ne peux être assimilée à une chasseuse d’esprits. La géobiologie qui a fait l’objet de la plus grande partie de l’interview disparaît derrière un titre racoleur qui ne me correspond pas. Je réfute toute pratique d’une « médecine parallèle ».  Mon activité correspond à un accompagnement pour le bien-être et ne saurait remplacer en aucun cas la médecine.

Lors de mon interview, j’avais pris le temps (plus d’une demi-heure) pour expliquer ce qu’était la géobiologie : harmonisation du lieu, des énergies au niveau cosmo-tellurique (recherche d’eau, de failles sèches ou humide, réseau hartmann ou curry aussi par exemple et aussi nuisances électro-magnétiques). La journaliste m’a alors parlé d’esprit. Je lui ai dit que je ne parlais pas d’esprit mais d’abord d’énergies stagnantes qui pouvaient correspondre à des défunts qui n’étaient pas partis dans la lumière ou des mémoires.

Ce qui m’embête en plus avec le terme « chasser », c’est cette idée d’être « contre » quelques chose ou quelqu’un. Mardi dernier, j’étais justement chez une cliente pour harmoniser une maison. Elle m’a dit avoir fait appel à moi car elle savait qu’il y avait des défunts. Elle m’avait choisie pour les accompagner avec bienveillance. Donc j’accompagne vers la lumière pour que chacun, les défunts comme les habitants de la maison puissent être en paix.

Je me permets de remettre ici en lien les différents articles que j’ai écrit sur le sujet de la géobiologie et qui clarifieront ce que l’article du Journal de Saône-et-Loire a éludé du fait du format exigé par la rédaction et de ligne éditoriale choisie.

Article 1: https://emilie-m.net/geobiologie-traditionnelle-et-geobiol…/

Article 2 : https://emilie-m.net/la-geobiologie-en-entreprise-le-cas-d…/

Autre lien : https://emilie-m.net/specialites/la-geobiologie/

Je vous remercie tous de votre bienveillance et vous souhaite une belle journée.
Bien à vous,
Émilie Laure

NB : Je tiens enfin à préciser concernant cet article que si certaines maladresses pouvant conduire à une incompréhension ou un flou sur nos pratiques sont apparues, c’est davantage du fait d’une relecture par un autre confrère de la pigiste qui m’a interrogée que de son fait. Cette personne a jusqu’à présent toujours rédigé à mon égard des contenus de qualité et de manière très professionnelle s’attachant à respecter mon approche. Gardons-nous de nourrir des peurs et des conflits inutiles.
En outre, internet permet à tous de venir mieux comprendre ma pratique en lisant directement sur mon site mes propos, non déformés par une stratégie de vente ou un format restreint et contraint d’un article de presse.
Bien à vous,
Émilie- Laure

2 réflexions au sujet de « Mise au point »

  1. Bak

    Bonjour
    J aurais je pense besoin de vos conseils.
    J ai acheté une maison ancienne il y a 15 ans maintenant. Une amie est passée chez moi il y a qq années et elle a ressentie qq chose. Moi aussi je ressens des choses surout les lieux svt riche d histoires . La par moment j’ai l impression d une présence. Ma fille qui a 4 ans me dit qu elle voit des fantômes. Un enfant un homme….
    J aimerais avoir votre avis
    Très cordialement
    Aurélie

    Répondre
    1. Émilie Laure Mondoloni Auteur de l’article

      Bonsoir,
      D’abord les enfants ont des ressentis souvent plus fins que les nôtres. Ensuite les maisons anciennes méritent toujours d’être nettoyés ne serait-ce que des mémoires laissées par les précédents occupants. Quant à parler de votre cas en particulier, il faudrait m’en dire un peu plus sur sa localisation pour voir de quoi il en retourne.
      Quoiqu’il en soit, si vous avez ce ressenti, vous pouvez je crois avoir confiance en vous. Vous pouvez me contacter directement à l’adresse suivante afin que d’autres n’aient pas accès à vos informations.
      Adresse mail : contact@emilie-m.net

      Bonne soirée à vous,
      Bien cordialement,
      Émilie Laure

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *