La conscience animale

On parle de plus en plus de sensibilité des animaux. Cette sensibilité a été reconnue par la loi française aux animaux de compagnie seulement.

Mais qu’est-ce qui différencie ces animaux des animaux sauvages ou d’élevage? Leur contact rapproché avec l’homme? Cela les rend-il plus intelligent, plus conscient, plus sensible?

En tout cas, c’est ce qu’en a décidé la loi. Évidemment pour les lobbies de la viande, ce serait inacceptable de reconnaître la sensibilité des animaux d’élevage car ce serait alors reconnaître que beaucoup d’animaux souffrent afin que nous puissions nous nourrir et bien souvent sans la moindre gratitude de notre part.

Les mères sont séparées de leurs petits dès la naissance. Et pour celles qui ne le sont pas, elles ne peuvent tout simplement pas se mouvoir, enfermées dans un enclos, obligées de faire leurs besoins là-même où elles vivent.

D’où certaines représentations erronées de certains animaux…

La conscience de soi, du groupe, d’autrui

Dans ce contexte, se pose aussi la question pour les animaux d’avoir la capacité d’être conscient, c’est-à-dire d’avoir la propre conscience de leur existence, d’autres qu’eux-mêmes, d’un groupe même. Nombre de vidéos sont surprenantes sur internet car elles témoignent d’une conscience animale, d’une intelligence du cœur.

Un chien qui arrose des poissons à l’agonie pour essayer de les sauver.

Un autre qui va nager avec un dauphin…

Et bien d’autres exemples encore au quotidien.

Des individualités

Au sein d’une même race, il existe de véritables individualités. Je prends l’exemple de mes deux chiennes : la mère et la fille. A la maison, j’ai deux caractères différents : une chienne posée, modérée et sage et une autre chienne expansive, bruyante et hypersensible.

Et lors de communications avec les animaux, je suis toujours surprise de « sentir » leur caractère. Il m’arrive de décrire les animaux à leurs maîtres sans même les avoir rencontrés. Et la réponse du maître est toujours surprenante. Il reconnaît son animal bien sûr. Et il apprend de lui aussi, ce que celui-ci n’arrive pas à entendre par ailleurs.

A nous d’être conscient

A partir du mois prochain, je propose une série de conférences portant sur la conscience animale afin de nous ouvrir les yeux sur qui ils sont réellement, afin que nous ouvrions les yeux sur qui nous sommes réellement. Nous sommes restés trop longtemps amnésiques et inconscients du travail qu’ils réalisent pour nous, de ce qu’ils sont prêts à faire pour nous.

La réalité aujourd’hui est qu’une grande partie des animaux sur notre territoire souffre. Leurs conditions de vie sont insupportables : séquestrés, gavés de médicaments, engraissés…

Ouvrons les yeux. Que pensez-vous manger lorsque vous avalez votre steak, votre paupiette de veau, votre cuisse de poulet, votre foie gras ou votre thon?

La plupart du temps, vous ingérez de la souffrance, des énergies basses. Celles-ci ne peuvent pas vous aider à vous élever, ni à être en bonne santé.

Changeons de regard sur les animaux. Changer de regard sur eux, c’est changer de regard sur nous-même.

Parlons-en ensemble au cours de ma prochaine conférence, jeudi 17 novembre à 20h au Millésime, à Bourg-de-Péage.

Au plaisir de nous rencontrer,

Émilie Laure

Affiche conférence Emilie_valence

Une réflexion sur « La conscience animale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.