le feu tout un symbole

Le feu, tout un symbole !

Dans ce nouvel article et après avoir abordé précédemment la symbolique de l’eau, je vous propose de traiter la symbolique du feu. Qui n’a jamais vu du feu dans un rêve ou n’a pas été fasciné par le feu dans certaines de ses dimensions ?

Pour rappel sur le symbolisme de l’eau, voir : https://emilie-m.net/symbolique-de-leau-et-si-vous-vous-interessiez-a-vos-emotions/

Je vous propose d’aborder d’abord la symbolique du feu vu par le taoïsme, puis plus globalement par d’autres traditions. Enfin je vous indiquerai comment l’angéologie traditionnelle s’empare aussi de ce symbole.

Le feu et la théorie des cinq éléments

La théorie des cinq Éléments est une philosophie ancestrale qui repose sur l’observation de la nature, de son fonctionnement et de ses changements perpétuels. Ainsi, la graine (Yin) devient une plante (Yang) qui meurt et retourne à la terre (Yin)

La théorie des Cinq éléments permet donc de décrire ces processus, ces transformations que l’on peut observer dans la nature. Les Cinq éléments sont le Bois, le Feu, la Terre, le Métal et l’Eau. Mais aucun n’est entièrement Bois, Feu, Terre, etc. Tout comme le Yin et le Yang, ils se définissent les uns par rapport aux autres. Chaque élément est interdépendant, créateur ou destructeur.

Cette relation indéfectible entre chacun des éléments est illustrée sous forme de cycle. Si chaque éléments nourrit celui qui suit, on parle de « Cycle de création » ou « cycle d’engendrement ». S’ils se gênent mutuellement, on parle alors de « cycle de contrôle ».

Le feu dans le Tao

Le Feu nourrit la Terre (cendres) et contrôle le Métal (il peut le faire fondre et le déformer). Il est associé au milieu du jour et à l’été lorsque la nature s’épanouit et puise sa force dans le soleil. L’énergie du Feu est active.

Vous vous pouvez donc constater à la fois les qualités de destructions du feu (faire fondre, déformer) et à la fois de construction (nourrir la terre grâce aux cendres).

Et c’est un élément primordial dans le rééquilibrage de l’énergie de votre maison selon la méhode du Feng Shui.

Voir aussi : https://emilie-m.net/lart-du-feng-shui-pour-harmoniser-votre-maison/

Symbolisme général du feu dans l’art et le sacré

Par ailleurs, la symbolique universelle du feu est intimement liée à l’univers cosmique et solaire. Parfois dévastateur ou dangereux, le feu régénère le cosmos, les terres ou l’être humain.

L’usage rituel du feu apparaît dans les traditions celtiques et hindoues. En Irlande, le feu se rattache au symbolisme solaire comme en Inde avec la divinité du Soleil Sûrya. Le Feu sacrificiel du dieu védique Agni véhicule les prières et les intentions des officiants.

Feu : des rites de passage à la renaissance

À l’occasion des fêtes de Beltaines, le Feu de Bel, les druides allument de grands feux tous les 1er mai. Les rites de purification par le feu pratiqués dans les sociétés agraires correspondent souvent à des rites de passage.

Dans diverses cultures, les crémations rituelles répondent à l’idée que le feu est un véhicule ou un messager entre le monde des vivants et le domaine des morts. Et c’est par le feu que l’on transmet les offrandes aux défunts. Cela se rattache aux champs que l’on brûle pour renouveler leur fertilité et les rendre verdoyants.

Le symbolisme du feu s’unit à celui de l’eau

Dans les rites de mort et de renaissance, le symbolisme du feu est intimement lié à celui de l’eau, son principe contraire.

Dans certaines cultures, le rite du feu nouveau a lieu au moment du brûlage des terres.

Des cœurs d’oiseaux assimilés à l’esprit des jumeaux divins, maîtres du maïs, sont brûlés. Leurs cendres sont jetées à l’eau dans la rivière pour accomplir une renaissance. Ils deviennent le nouveau Soleil et la nouvelle Lune.

Le feu dans l’angéologie traditionnelle

Dans le Code source, Kaya indique que le feu représente la volonté, l’énergie de vie qui anime tout être et toute chose. Pour cette raison, il est en rapport direct avec l’Esprit, l’Énergie divine, le Souffle de Dieu. Il est également relié à votre esprit, à votre énergie vitale, à la puissance qui active votre volonté et anime votre pouvoir de création et de manifestation.

Dans une situation concrète ou en rêve, il témoigne de la vivacité, de la motivation, de la force de manifestation, de la source active et lumineuse au sein de tout être, toute chose, toute action ou tout événement. Selon le contexte, il peut apparaître positivement comme un symbole d’énergie, de rayonnement, de purification, transmutation et négativement comme une force destructrice résultant d’un comportement hyperactif, d’un manque de prudence et de vigilance. Il peut exprimer la colère, la haine, l’extrémisme.

Enfin le feu représente aussi la chaleur, avec toutes les émotions qui y sont associées, autant dans le monde physique que métaphysique : le feu de cheminée qui réchauffe, inspire le bien-être intérieur ; le feu de camp qui invite à la contemplation, éloigne les animaux sauvages etc.

En conclusion, le feu est un élément primordial de la création. Il est reconnu comme l’un des 5 éléments du Tao en tant que force à la fois destructrice et créative. Dans d’autres traditions, il est aussi relié à des rites de passage et à l’élément eau. Enfin dans l’angéologie traditionnelle, il est rattaché à l’Esprit, la volonté pouvant être connoté positivement ou négativement

Vous avez d’autres questions ou remarques concernant cet article ? Posez-les en commentaire et j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.