huiles essentielles

Les dangers des huiles essentielles

Cet article vous propose aujourd’hui de vous indiquer les dangers de certaines huiles essentielles que l’on trouve de plus en plus facilement dans le commerce afin de vous permettre de faire preuve de prudence dans leur utilisation. Des huiles dermocaustiques aux huiles dangereuses pour le foie, découvrez aussi avec quoi diluer votre huile essentielle pour préparer vos synergies.

Les huiles essentielles sont très concentrées

D’abord si l’aromathérapie constitue bien une branche de la phythothérapie, elle se différencie par l’utilisation d’un produit concentré.

L’huile essentielle un extrait végétal concentré donc. Pour mieux vous faire comprendre, prenons par exemple la Camomille Noble ou Romaine consommée le soir sous forme de tisane : 1 goutte d’huile essentielle de Camomille Noble représente l’équivalent de 10 tisanes bien infusées de Camomille Noble. Si l’on prend 1 flacon de 5 ml avec le rapport moyen de 25 gouttes pour 1 ml, cela fait 125 gouttes soit 1250 tisanes !

Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques

Certaines huiles essentielles peuvent être dermocaustiques et en cas de mauvaise utilisation générer des brûlures pouvant être graves.

Ainsi les huiles essentielles comportant des phénols, certaines aldéhydes terpéniques, des aldéhydes aromatiques sont à manier avec beaucoup de précautions : thym, sarriette, ajowan, origan et clou de girofle, verveine citronnée, cumin, cannelles par exemple.

Les huiles essentielles peuvent être neurotoxiques et néphrotoxiques

A forte dose et en cas de mauvaise utilisation, vous pouvez générer chez vous ou chez des membres de votre famille des problèmes rénaux ou neurologiques. Ainsi le romarin à verbénone, le romarin à camphre, la lavandula stoechas, la menthe poivrée, le carvi, ou l’hélichryse italienne comportent des cétones et présentent des risques de neurotoxicité.

La bergamote, le cyprès toujours vert, le citron, et l’épinette noire comportent des monoterpènes qui peuvent présenter des risques pour les personnes ayant les reins fragiles.

Globalement si les huiles essentielles présentent trop de risques pour vous, vous pouvez essayer les élixirs de cristaux qui présentent beaucoup moins de contre-indications.

Voir aussi : https://emilie-m.net/les-elixirs-de-cristaux-pour-quoi-faire/

Les huiles essentielles dangereuses pour le foie

Certaines huiles essentielles peuvent être aussi dangereuses pour votre foie en cas de mauvaise utilisation. Le thym, la sarriette, l’ajowan, l’origan et le clou de girofle (sans être exhaustive) sont à manier avec précaution car elles sont hépatotoxiques. Si vous avez des problèmes de foie, oubliez-les. Si tel n’est pas le cas, pensez toujours à ajouter dans votre synergie une huile essentielle hépatoprotectrice. Et bien sûr, pensez à respecter une fenêtre thérapeutique si vous souhaitez prolonger votre traitement.

En tout état de cause, demander conseil à un aromathérapeute ou à un conseiller en aromathérapie.

Les huiles essentielles sont miscibles uniquement dans un corps gras

De ci delà, on vous conseille de prendre votre huile essentielle sur un sucre ou dans du miel. Or les huiles essentielles ne sont miscibles que dans un corps gras. Privilégiez donc une huile végétale pour réaliser votre synergie et l’utiliser que ce soit par voie orale ou sur votre peau.

Si d’aventure, vous vous êtes renversé sur la peau une huile essentielle dermocaustique, d’abord prenez un morceau d’essuie tout et absorber le surplus. Ensuite badigeonnez-vous la zone avec une huile végétale, la première que vous avez sous la main. Cela permettra de limiter les risques de brûlure grâce à la dilution.

En résumé, les huiles essentielles sont des extraits végétaux très concentrés. Certaines peuvent être dangereuses de par leur dermocausticité, ou car elles sont hépatotoxiques, néphrotoxiques ou neurotoxiques. Une huile essentielle doit être diluée afin d’être utilisée. Utilisez toujours un corps gras pour ce faire. Les huiles végétales conviennent parfaitement.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur les dangers de certaines huiles essentielles ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Et retrouvez-vous pour une conférence sur le sujet des huiles essentielles le 9 février 2019 à 15h, à Biomonde, rue des Abattoirs, au Creusot.

2 réflexions sur « Les dangers des huiles essentielles »

  1. Ping : La lavande vraie, l'huile essentielle incontournable | Émilie Laure Mondoloni

  2. Ping : Le citron jaune zest, une huile essentielle digestive | Émilie Laure Mondoloni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *