ancrage

L’ancrage, pour vivre au présent

Vous avez déjà entendu parler de la part de votre praticien ou d’amis du mot ancrage. On vous conseille de travailler votre ancrage. Mais de quoi vous parle-t-on exactement ? Pourquoi peut-on avoir des difficultés à s’ancrer ? Peut-on travailler cela ? Comment ?

Dans cet article, je vous propose de répondre à toutes ces questions.

L’ancrage dans le quotidien

Ce terme d’ancrage constitue une belle métaphore pour vous qui vivez la plupart du temps sur terre et non pas dans la mer ! Elle fait référence à votre capacité à vivre dans l’instant présent au lieu de ruminer des idées du passé ou sur le futur. Quand on vous parle d’ancrage, on pourrait aussi employer l’expression « avoir les pieds sur terre » et ajouter « déployer ses racines bien profondément dans la terre ».

Si vous êtes ancré, vous êtes donc une personne qui vit dans le présent et profite sans penser constamment au passé ou au futur. Si au contraire vous vivez constamment ou par période, en dehors du présent, vous avez sans doute besoin de travailler votre ancrage.

Des difficultés à s’ancrer

Actuellement vous êtes de plus en plus nombreux à éprouver des difficultés à vous ancrer. Plusieurs raisons peuvent expliquer cela : le stress du travail, un quotidien oppressant, le changement de fréquence de la Terre, et aussi des problématiques plus personnelles qui vous ramènent à des souffrances passées.

Ajoutez à cela des médias qui ressassent des nouvelles négatives qui viennent nourrir vos peurs, vous essayerez d’anticiper le futur.

Conclusion : vous fuyez constamment le présent !

Travailler son ancrage avec un thérapeute

Vous pouvez choisir de travailler votre ancrage en étant accompagné d’un thérapeute.

Certains vous accompagneront dans le dénouement de problématiques personnelles qui vous empêchent de vivre pleinement dans le présent. Ils travailleront par exemple sur vos mémoires cellulaires.

Pour rappel, quelques éléments pour bien choisir son thérapeute : https://emilie-m.net/7-etapes-pour-choisir-votre-therapeute-independant-ideal/

D’autres thérapeutes vous enseigneront des techniques afin de travailler par vous-mêmes cet ancrage comme en Qi-gong, méditation pleine conscience etc.

Travailler son ancrage soi-même

Y compris après avoir réalisé un travail avec un thérapeute, votre ancrage reste votre responsabilité.

Et il existe finalement des exercices assez simples pour mieux vivre dans le présent. Ainsi privilégiez le rapport avec la terre, en sortant dans votre jardin et en grattant la terre. La marche est un outil merveilleux pour travailler son ancrage, que cette marche soit rapide ou non. Privilégiez les marches en forêt ou dans des parcs arborés où vous retrouvez plus facilement le calme en étant entouré de la nature.

Vous pouvez aussi vous aider des minéraux pour être mieux ancré. Choisissez une pierre qui vous corresponde, telle la tourmaline noire par exemple.

Voir les propriétés des pierres noires pour rappel : https://emilie-m.net/les-pierres-noires/

Selon l’équilibre de votre chakra racine, votre lithothérapeute pourra vous indiquer des pierres plus appropriées pour votre ancrage.

En résumé, être ancré représente votre capacité à vivre au quotidien dans le présent. Vous pouvez certains jours être malmené par des événements. Des solutions existent pour rétablir votre ancrage : travail avec un thérapeute et travail régulier en autonomie. Enfin les minéraux peuvent constituer un atout pour les personnes en difficulté à ce niveau.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur l’ancrage ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Émilie-Laure

Une réflexion sur « L’ancrage, pour vivre au présent »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.