coquille saint jacques

Le nettoyage des minéraux

Aujourd’hui je souhaite aborder quelque chose qui me tient à cœur et qui est essentiel en lithothérapie pour la bonne efficacité et la longévité de nos minéraux : le nettoyage de ceux-ci. Cela fait partie des questions que je pose souvent lors de nos rencontres sur des salons ou lors de conférences : savez-vous nettoyer vos cristaux ? En quoi cela consiste-t-il ? Quels sont les outils les plus simples pour le faire ?

Le nettoyage des cristaux avec l’eau

Et la première chose dont certains d’entre vous me parle, c’est l’eau ou l’eau salée. Cela fait un bon moment que j’ai proscrit cette méthode de mes pratiques pour plusieurs raisons : d’abord toutes les pierres ne supportent pas l’eau. Rappelez-vous qu’elles ont grandi dans certaines conditions de chaleur, de présence de gaz et d’humidité certes. Or vous risquez de détériorer un certain nombre d’entre elles en les passant sous l’eau. En outre, le sel peut aussi être très agressif pour certaines d’entre elles. J’ajoute que la plupart des eaux auxquelles vous avez accès sont porteuses d’informations et qu’en passant les cristaux sous ces eaux, qu’elles soient déminéralisées, eau de source, eau de torrent etc., vous informez les cristaux. Or c’est ce que vous souhaitez éviter.

Nettoyer nos cristaux, pour retirer toute pollution de ceux-ci et leur assurer une longue vie !

Des méthodes simples existent et sont efficaces. Si vous possédez un bol tibétain, placez un carré de tissus au fond, puis votre pierre dessus. Faites chanter le bol tibétain quelques instants. Votre pierre est dépolluée.

bol chantantSi votre bol est suffisamment grand, vous pouvez placer plusieurs pierres. Attention toutefois à ce qu’elles ne se touchent pas.

Si vous ne possédez pas de bols tibétains, une méthode encore plus simple existe : celle du recours aux ondes de forme : coquille Saint Jacques ou fleur de vie.

Ces deux dernières méthodes ont le bénéfice également de permettre de faire remonter le taux vibratoire de votre minéral, autre élément essentiel lorsqu’on a recours à la lithothérapie.

Comment utiliser la coquille Saint Jacques ? Vérifiez que la coquille comprend toujours un morceau du muscle (petit bout noir), puis placez le côté arrondi en direction du nord. Enfin placez votre pierre (une seule à la fois) dedans. Si vous utilisez couramment le pendule, mesurez le temps nécessaire au nettoyage et à la remontée vibratoire de votre minéral. A défaut, je dirai de le laisser au moins une nuit entière.

Lorsque vous achetez une pierre dans un salon ou un magasin, la plupart des vendeurs ne nettoie pas leurs minéraux.  Aussi je vous conseille de laisser la pierre plusieurs jours dans la coquille Saint Jacques ou sur la fleur de vie.

La fleur de vie quant à elle est aussi d’utilisation très simple : imprimez le dessin, placez-le sous plastique. Surtout évitez de déformer ou d’étirer le dessin. Vous pouvez l’imprimer dans le format qui vous intéresse mais respectez les proportions du dessin. Ce sont justement ces proportions qui permettent de produire une onde à l’origine du nettoyage et de la remontée des énergies du minéral.

Placez votre minéral sur le dessin de la même manière qu’avec la coquille Saint Jacques.

fleur de vie1

D’autres techniques pour redonner de l’énergie à nos pierres

J’aborde toutes ces techniques lors de mon stage sur la lithothérapie. Toutefois, je reviendrai sur deux techniques dont vous me parlez souvent : mettre les pierres au soleil ou à la lune.

Attention à ces deux techniques : d’abord elles permettent seulement de faire remonter les vibrations de votre pierre. Elles ne constituent pas à mon sens un moyen de les nettoyer. En outre, beaucoup de pierres craignent le soleil. Aussi renseignez-vous lorsque vous faites l’acquisition d’une pierre. Elle risque de se détériorer au soleil que ce soit lors de son stockage ou si vous souhaitez la faire remonter en énergie. Ainsi l’améthyste, l’ambre ou l’auralite 23 craignent la lumière directe du soleil. Elles perdent leur éclat en cas de contact direct avec le soleil.

En revanche, vous pouvez laisser le cristal de roche au soleil. Il adore cela !

De la même manière, vous pouvez sortir votre cristal de roche et vos pierres noires les soirs de pleine lune. Elles apprécieront le geste.

Comme il n’y a qu’une pleine lune en moyenne par mois, cette méthode me semble toutefois limitée. Aussi je vous conseille de la compléter par le recours aux ondes de forme.

Et le nettoyage physique de vos pierres ?

Évidemment je vous ai décrit des méthodes énergétiques et non pas physiques. Toutefois, si vous souhaitez dépoussiérer vos minéraux, je vous conseille de prendre un pinceau que vous utiliserez uniquement pour cela et/ou un chiffon doux et d’essuyer vos minéraux avec. Pas d’eau, pas d’acide ni le moindre produit. Juste l’huile de coude !

J’espère que ces informations vous seront précieuses pour bien prendre soin de vos pierres.

En résumé, un minéral se nettoie énergétiquement.  Après le nettoyage, procédez à la revitalisation du minéral en faisant remonter ses vibrations soit en le plaçant à la lune ou au soleil, soit sur une onde de forme.

Vous avez d’autres questions sur le nettoyage des pierres, des commentaires ? Posez vos questions en commentaire. J’y répondrai avec plaisir.

Émilie Laure

Pour en savoir plus :

La lithothérapie

https://emilie-m.net/specialites/la-lithotherapie/

La baryte

https://emilie-m.net/la-baryte/

6 réflexions au sujet de « Le nettoyage des minéraux »

  1. Evelyne

    bonjour,
    Merci Emilie pour cet article utile et bien intéressant. Et je vois que tu abordes une question qui me tarabuste depuis longtemps … c’est le nettoyage par l’eau salée. Moi ca me pose des problèmes.
    Voilà comment je vois les choses :
    – l’eau salée contient nécessairement du sel
    – le sel (et l’eau salée itou) a une composition chimique qui entre nécessairement en réaction avec la composition chimique de chaque minéral … Non ??????
    Pour moi, il y a donc un risque chimique d’agression du minéral … ou alors qu’on me prouve le contraire ….
    Jusque là et dans le doute, j’évite soigneusement l’eau salée et le sel …

    Répondre
    1. Émilie Laure Mondoloni Auteur de l’article

      Merci de ton commentaire fort judicieux. C’est effectivement ce que je pense, raison pour laquelle je n’utilise pas non plus l’eau salée pour nettoyer les minéraux. Il faudrait d’ailleurs connaître les compositions chimiques de toutes les pierres afin de pouvoir savoir à priori lesquelles pourraient supporter (et dans quelle mesure d’ailleurs) le nettoyage à l’eau salée. Effectivement les minéraux ont grandi dans des contextes chimiques bien spécifiques et en les mettant face à de l’eau salée, la réaction me semble être violente pour certains d’entre eux. Si nous avons des chimistes parmi les lecteurs, un avis de leur part est le bienvenu !

      Répondre
  2. Ping : Le quartz rose | Émilie Laure Mondoloni

  3. Ping : L'émeraude, pierre du coeur | Émilie Laure Mondoloni

  4. Ping : Le lapis-lazuli, une pierre d'élévationÉmilie Laure Mondoloni | Émilie Laure Mondoloni

  5. Ping : Le quartz bleu pour calmer le mental | Émilie Laure Mondoloni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *