Archives par mot-clé : thérapies naturelles

La lavande vraie, l’huile essentielle incontournable

Pour ce nouvel article dédié à l’aromathérapie, je vous propose d’aborder une huile essentielle incontournable : la lavande vraie. Elle est à l’aromathérapie ce que le quartz rose est à la lithothérapie : une classique.

Pour autant encore faut-il savoir de quelle lavande nous parlons exactement, de quelles propriétés physiques et émotionnelles et surtout comment l’utiliser.

La lavande vraie ou lavande fine

La lavande vraie est connue sous plusieurs noms communs : lavande vraie, lavande fine ou officinale. Si vous cherchez sa dénomination latine, là-encore vous pouvez trouver plusieurs noms pour la même plante aromatique : lavandula angustifolia, lavandula vera, lavandula officinalis.

L’huile essentielle de lavande vraie comporte des alcools terpéniques (le linalol) entre 32 et 42 % et des esters terpéniques (acétate de linalyle) entre 42 à 52 %.

Si en prenant connaissance des propriétés de votre huile essentielle, vous ne trouvez pas ces éléments, changez de fournisseur. Cela signifie que vous n’êtes pas face à une huile essentielle de lavande vraie. Peut-être s’agit-il alors de lavande aspic, de lavandin (assez proche de la lavande vraie toutefois) ou de la lavande stoechade.

Se tromper dans la dénomination d’une huile essentielle peut avoir des conséquences puisque certaines requièrent davantage de précautions d’utilisations que d’autres.

Pour rappel lire : https://emilie-m.net/les-dangers-des-huiles-essentielles/

La lavande vraie, huile essentielle cicatrisante

C’est l’huile essentielle à posséder absolument chez soi, dans sa trousse à pharmacie et à emporter en vacances. En effet, la lavande vraie a parmi ses propriétés celle d’être cicatrisante (sur des cicatrises récentes). Elle possède aussi des propriétés antalgiques, décontractante et anti inflammatoire. Vous pouvez aussi l’employer en tant qu’anti spasmodique.

Enfin la lavande vraie est légèrement sédative, fluidifiante sanguine légère et hypotensive.

Même si cette huile essentielle ne comporte pas de contre-indication, il ne faut pas oublier ces deux actions sur un terrain très défavorable.

la lavande vraie, une huile essentielle incontournable

La lavande vraie, une huile essentielle apaisante

Au niveau psycho-olfactif, vous apprécierez la lavande vraie pour son côté apaisant. Personnellement j’adore ! On peut dire qu’elle est douce et enveloppante.

Concrètement elle calmera vos angoisses, vous décontractera, calmera aussi la déprime. Elle peut aussi vous aider à vous endormir.

Pour vos enfants comme pour vous, elle calme les cauchemars.

Quand je pense à la lavande vraie, je pense aussi à une belle association avec le quartz rose !

Pour rappel sur le quartz rose : https://emilie-m.net/le-quartz-rose/

Globalement, la lavande vraie rééquilibre vos énergies, permet de vous calmer, aide à la créativité.

La lavande vraie et quelques utilisations

Tout d’abord, en tant qu’huile essentielle cicatrisante, vous pouvez l’appliquer pure directement sur votre peau. Versez une ou deux gouttes seulement et massez votre cicatrise. Faites cela une à deux fois par jour jusqu’à cicatrisation complète et disparition des rougeurs. Votre cicatrise sera ainsi très fine et presque invisible.

Pour les cicatrises plus anciennes, vous pouvez travailler avec l’hélichryse italienne. Son utilisation requiert toutefois plus de précautions que pour la lavande vraie.

Autre utilisation : vos enfants ont des poux ?

Vous pouvez utiliser la synergie suivante : Huile de Neem + 2 % d’huile essentielle de lavande vraie. 1h de pause (en curatif). On peut aussi mélanger l’huile de neem dans le shampoing pour les traitements à venir (environ 10 % et toujours 2% d’huile de lavande fine ou vraie).

Il existe bien sûr d’autres cas où vous pouvez employer cette huile essentielle. Pensez bien toujours à réaliser une synergie avec une huile végétale et en respectant le pourcentage maximal recommandé d’huile essentielle.

En résumé, la lavande vraie ou fine ou officinale fait partie de la famille des lavandes. Toutefois elle possède ses propres propriétés dont celles d’être cicatrisante, astringente, anti spasmodique et aussi calmante, apaisante et décontractante.

Vous pouvez l’utiliser pure dans certains cas (sur une cicatrise par exemple) ou en synergie pour compléter une autre huile essentielle. Vous pouvez également l’utiliser en olfaction.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur la lavande vraie ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Venez me rencontrer lors de ma prochaine conférence portant sur la géobiologie sacrée, le vendredi 15 février à 20h, salle St Henri n°2, 11 rue St Henri au Creusot.

Les cures saisonnières d’élixir de cristaux

Les élixirs de cristaux peuvent être utilisés ponctuellement pour accompagner un changement de comportement, pour des traitements de troubles physiques et / ou émotionnels.

Pour rappel sur le sujet : https://emilie-m.net/les-elixirs-de-cristaux-pour-quoi-faire/

Dans cet article, je vous propose d’aborder l’aspect préventif des élixirs dans le cadre de cures saisonnières d’élixir en fonction de votre constitution ayurvédique.

Les constitutions ayurvédiques

Il prédomine en chacun de vous un élément fondamental qui est en grande partie le moteur de votre comportement et de vos émotions. C’est ce que la médecine ayurvédique nomme les doshas. En cas de déséquilibre dû à un manque ou un surplus d’énergie au sein de cet élément, des troubles de santé peuvent apparaître.

Les doshas sont au nombre de trois : le type Vata, le type Kapha et le type Pitta.

Des cures d’élixirs en fonction de vos principaux doshas

La présentation des différents types physiques et psychiques par votre praticien, associée aux 5 éléments, est une trame d’identifications de nos tendances dominantes. Dans ce qui pourrait vous être présenté, essayez de repérer si une tendance générale vous correspond globalement.

Vous êtes un mélange des trois doshas mais influencés surtout par deux.

les élixirs de cristaux pour quoi faire?

Vos principaux doshas déterminent vos cures d’élixir

Il est conseillé de réaliser une cure d’élixir de 21 jours à débuter pendant les périodes indiquées ci-dessous.

Si votre dosha principal est Kapha, vous pouvez réaliser une cure de grenat entre le 20 et le 30 mars et/ou une cure d’émeraude entre le 20 et le 30 décembre.

Si votre dosha principal est Pitta, vous pouvez réaliser une cure de kunzite entre le 20 et le 30 avril et/ou une cure d’amazonite entre le 20 et le 30 juin.

Si votre dosha principal est Vatha, vous pouvez réaliser une cure de cristal de roche entre le 20 et le 30 septembre.

Quelques rappels sur les propriétés de certains minéraux cités :

https://emilie-m.net/le-cristal-de-roche/

https://emilie-m.net/lemeraude-pierre-pour-le-coeur/

https://emilie-m.net/la-kunzite-pierre-calmante/

La cure peut être effectuée à un autre moment mais c’est plus particulièrement recommandé pendant la période de vos doshas.

Des cures d’élixirs pour rééquilibrer vos doshas

Le rôle des élixirs est d’agir sur le plan curatif et préventif pour rétablir et maintenir cet équilibre interne de vos doshas.

Lorsque Vatha est en déséquilibre, cela perturbe automatiquement les autres doshas, car Vatha est l’énergie la plus importante des trois doshas.

Le type Pitta a beaucoup d’énergie et a tendance au « feu excessif » ce qui le pousse à se surmener et à dépasser ses limites.

L’individu Kapha est de nature calme, d’humeur constante et équilibrée. Le type Kapha a une plus forte endurance que les deux autres doshas.

Les cures d’élixirs une ou plusieurs fois dans l’année doivent vous permettre de maintenir vos doshas équilibrés et prévenir tout développement de maladies. Toutefois, vous pouvez aussi réaliser ces cures à l’issue d’une période éprouvante et afin de pouvoir vous remettre plus rapidement.

En résumé, les cures d’élixir saisonnières sont optimisées en fonction de la connaissance de votre constitution selon le système ayurvédique des doshas. Les cures d’élixirs viendront soutenir votre constitution et la rééquilibrer que vous soyez Vatha, Pitta ou Kapha. Une cure d’élixir se réalise de préférence sur 21 jours et de manière optimale durant la période correspondant à votre dosha.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur les cures d’élixirs de cristaux ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Venez me rencontrer au salon Essentiel à Bourg-en-Bresse, du vendredi 25 janvier au dimanche 27 janvier 2019. Au plaisir de vous rencontrer !

La kunzite, pierre calmante

Aujourd’hui je vous présente une pierre rose méconnue : la kunzite. De quoi s’agit-il ? Quelles sont ses principales propriétés au niveau physique, mental et émotionnel ?

La kunzite est une pierre qui a été découverte en 1902 en Californie par George Frederic Kunz, on la connaît aussi sous le nom d”’iris californien”. C’est une pierre appartenant à la variété des spodu mènes et qui tire sa couleur de sa teneur en fer. Elle est de couleur rose et on considère la kunzite comme la pierre féminine par excellence, elle possède aussi de fort pouvoirs apaisants et correspond au chakra du cœur.

La kunzite fortifie le système veineux

La kunzite est une pierre que vous pouvez utiliser pour fortifiervotrecœur et votre système sanguin.

Sur ce point, elle possède des propriétés proches du quartz rose. Pour en savoir plus : https://emilie-m.net/le-quartz-rose/

La kunzite vous permet aussi de lutter contre les problèmes de dépendance de type alcoolisme par exemple. Elle stimule les 5 sens et vous aide à les développer. Elle est aussi intéressante pour calmer les douleurs articulaires (arthrite, rhumatismes) et réguler les hormones (utile pour les femmes en ménopause par exemple).

La kunzite régule le système digestif et calme les infections chroniques. Enfin elle vous donne un regain d’énergie.

La kunzite est une pierre calmante

La kunzite est une pierre calmante qui stimule votre cœur et votre esprit tout en douceur. Ainsi elle rééquilibre votre énergie et vos émotions. Elle calme vos angoisses et vos peurs et vous aide à vous ouvrir aux autres.

Elle peut être d’un grand soutien dans le cas d’une dépression, qu’elle aide à calmer.

La kunzite est plus globalement une pierre très forte pour lisser les « à-coups » émotionnels (cf. Jean-Michel Garnier) que l’on peut recevoir.

Vous pouvez la porter en pendentif pendant les périodes où vous pouvez faire face à des situations émotionnelles fortes ou pendant la période où vous effectuez une psychothérapie par exemple.

La kunzite, pour réaligner vos chakras

Une pointe de kunzite permettra de ré-aligner les 7 chakras à partir du chakra du coeur, point d’équilibre entre les chakras du haut (de l’esprit) et du bas (de la matière).

Sur le chakra solaire, elle facilitera votre digestion et empêchera les nausées.

Pour faire un travail d’évacuation de vos peurs, , appliquez-la sur le chakra du cœur et disposez trois cristaux autour, pointes dirigées vers la kunzite.

Au préalable, vérifiez que vos cristaux et votre kunzite soient parfaitement nettoyés et rechargés.

Pour rappel sur le sujet, voir https://emilie-m.net/le-nettoyage-des-mineraux/

La kunzite vous aide sur votre chemin initiatique

Sur le plan spirituel, placée sur le chakra coronal ou prise en élixir, la kunzite vous permet d’avancer avec foi, sur notre chemin initiatique. De plus, elle est très efficace pour nous aider à travailler sur l’introspection et le voyage dans vos vies antérieures.

En effet, quand on l’associe avec des pierres comme, le diamant Herkimer, ou l’obsidienne Œil Céleste, elle permet une grande détente et évite que la tristesse, le blues ou la mélancolie vous envahissent si vous revivez des événements tristes.

Pour rappel, concernant la famille des pierres noires : https://emilie-m.net/les-pierres-noires/

Ainsi grâce à sa présence, vous pouvez plus aisément regarder et libérer des pans de votre histoire que vous ne pouviez ou ne vouliez pas voir. La kunzite vous aide, quand cela est nécessaire, à prendre du recul et à regarder votre ombre avec détachement, pour que votre lumière brille pleinement.

En résumé, la kunzite est une pierre vous permettant de vous régénérer et de fortifier votre système veineux. Elle est apaisante et peut vous aider à mieux gérer vos émotions fortes. Vous pouvez aussi l’employer pour réaligner vos chakras et évacuer des émotions.

Enfin la kunzite vous aide sur votre chemin initiatique, notamment en acceptant votre part d’ombre et en vous accompagnant dans votre travail d’introspection.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur la kunzite ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Venez me rencontrer au salon Essentiel à Bourg-en-Bresse, du vendredi 25 janvier au dimanche 27 janvier 2019. Au plaisir de vous rencontrer !

Peut-on changer d’enseignant Reiki ?

Le Reiki Usui est une technique de traitement par imposition des mains et de développement personnel. Pour pouvoir la pratiquer, vous devez suivre des stages (un ou plusieurs) selon le ou les degrés que vous souhaitez atteindre.

Pour rappel sur le déroulement d’un stage : https://emilie-m.net/le-deroulement-dun-stage-de-reiki-usui/

Pour autant, êtes-vous obligé de suivre l’intégralité de votre formation avec le même enseignant ? Quelques éléments de réflexion dans cet article pour vous permettre de faire votre choix.

La liberté de choisir son enseignant Reiki

Tout d’abord, les enseignements Reiki sont dispensés par un praticien certifié ayant obtenu le degré de Maître-enseignant. Vous avez la liberté de choisir la personne qui vous plaît. Et il est important de sentir si vous êtes attiré par cette personne. Le mieux peut être de la contacter par téléphone et/ou d’échanger par mail avec elle pour vous faire une première impression.

Cette première prise de contact vous laisse totalement libre de vous renseigner auprès d’autres personnes et de faire votre choix librement.

En outre, une première formation avec un enseignant vous laisse libre de poursuivre votre « cursus » avec une autre personne.

Des informations à vérifier sur le contenu de la formation Reiki

Vous avez peut-être déjà décidé de changer d’enseignant Reiki. Avant de faire votre choix concernant votre nouvel enseignant, informez-vous sur le contenu de ses formations, que ce soit au niveau du ou des degrés que vous avez déjà obtenus comme au niveau de ce qu’il proposera pour le stage qui vous intéresse directement.

Cela vous permettra de voir s’il vous manque des informations ou si vous êtes à jour des enseignements.

Un enseignant Reiki peut vous demander de repasser un degré

De son côté, l’enseignant Reiki peut vous demander de lui fournir votre dernier certificat et vous poser des questions sur les derniers enseignements que vous avez reçus. Au mieux, vous pourrez directement réaliser la suite des stages avec lui. Sinon, il peut vous demander de participer à un atelier Reiki pour mettre à jour ce que vous n’aurez peut-être pas reçu de votre précédent enseignant. Un enseignant Reiki peut enfin vous demander de repasser un degré que vous avez déjà obtenu avec un précédent collègue.

En principe, dans ce cas précis, l’enseignant Reiki vous proposera un stage à un prix réduit.

Concernant les ateliers Reiki, seuls certains enseignants les proposent. Le mieux est de voir les modalités de « rattrapage » avec l’enseignant.

Des changements successifs d’enseignants Reiki sont possibles

Pour de nombreuses raisons, vous pouvez choisir à plusieurs reprises de changer d’enseignants Reiki. Vous avez tout à fait le droit et la possibilité, tant que vous suivez les recommandations précédentes quant à l’entretien avec l’enseignant. Dans tous les cas, demandez la lignée de l’enseignant. Il doit normalement vous la fournir.

Cela peut vous permettre de confirmer votre choix. En tout état de cause, ce sera l’enseignant qui aura aussi son mot à dire. Il peut refuser de vous prendre pour suivre son enseignement.

Des changements parfois difficiles du fait des écoles de Reiki

Si la première session de Reiki que vous avez suivie a été réalisée dans une école de Reiki bien précise, il se peut qu’un enseignant vous refuse.

Au Japon, à la suite du décès de Mikao Usui, ses élèves et d’autres après eux, ont créé leurs propres écoles de Reiki avec leurs propres règles.

De fait chacune se présente comme l’héritière des enseignements de Mikao Usui et la seule à détenir les enseignements originaux. Faites donc attention car certains de ces « courants » sont présents en Europe. Si vous avez débuté dans une école un peu plus fermée que les autres, il est possible de vous vous sentiez contraint de poursuivre dans celle-ci.

Parlez-en à d’autres enseignants Reiki indépendants. Et voyez avec eux les possibilités qui se présentent à vous.

Comme je l’ai expliqué dans un précédent article, le Reiki est ouvert sur le monde. Donc laissez-vous la liberté d’évoluer à votre rythme et avec l’enseignant que vous souhaitez sans obligation.

Pour rappel sur l’ouverture du Reiki sur le monde : https://emilie-m.net/le-reiki-usui-une-technique-ouverte-sur-le-monde/

En résumé, le Reiki Usui est une technique induisant une totale liberté de choix de son enseignant et aussi la liberté d’en changer. Il reste primordial de vérifier les contenus d’informations des différents enseignants qui vous intéressent afin de vous assurer qu’ils puissent vous convenir. Un enseignant Reiki peut vous demander de participer à un atelier de révision ou de repasser un degré. Des changements successifs d’enseignants sont aussi possibles.

Enfin faites attention aux différentes écoles de Reiki qui existent. Sentez-vous libre car vous l’êtes !

Vous avez encore des questions ou des remarques sur le Reiki Usui ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Les dangers des huiles essentielles

Cet article vous propose aujourd’hui de vous indiquer les dangers de certaines huiles essentielles que l’on trouve de plus en plus facilement dans le commerce afin de vous permettre de faire preuve de prudence dans leur utilisation. Des huiles dermocaustiques aux huiles dangereuses pour le foie, découvrez aussi avec quoi diluer votre huile essentielle pour préparer vos synergies.

Les huiles essentielles sont très concentrées

D’abord si l’aromathérapie constitue bien une branche de la phythothérapie, elle se différencie par l’utilisation d’un produit concentré.

L’huile essentielle un extrait végétal concentré donc. Pour mieux vous faire comprendre, prenons par exemple la Camomille Noble ou Romaine consommée le soir sous forme de tisane : 1 goutte d’huile essentielle de Camomille Noble représente l’équivalent de 10 tisanes bien infusées de Camomille Noble. Si l’on prend 1 flacon de 5 ml avec le rapport moyen de 25 gouttes pour 1 ml, cela fait 125 gouttes soit 1250 tisanes !

Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques

Certaines huiles essentielles peuvent être dermocaustiques et en cas de mauvaise utilisation générer des brûlures pouvant être graves.

Ainsi les huiles essentielles comportant des phénols, certaines aldéhydes terpéniques, des aldéhydes aromatiques sont à manier avec beaucoup de précautions : thym, sarriette, ajowan, origan et clou de girofle, verveine citronnée, cumin, cannelles par exemple.

Les huiles essentielles peuvent être neurotoxiques et néphrotoxiques

A forte dose et en cas de mauvaise utilisation, vous pouvez générer chez vous ou chez des membres de votre famille des problèmes rénaux ou neurologiques. Ainsi le romarin à verbénone, le romarin à camphre, la lavandula stoechas, la menthe poivrée, le carvi, ou l’hélichryse italienne comportent des cétones et présentent des risques de neurotoxicité.

La bergamote, le cyprès toujours vert, le citron, et l’épinette noire comportent des monoterpènes qui peuvent présenter des risques pour les personnes ayant les reins fragiles.

Globalement si les huiles essentielles présentent trop de risques pour vous, vous pouvez essayer les élixirs de cristaux qui présentent beaucoup moins de contre-indications.

Voir aussi : https://emilie-m.net/les-elixirs-de-cristaux-pour-quoi-faire/

Les huiles essentielles dangereuses pour le foie

Certaines huiles essentielles peuvent être aussi dangereuses pour votre foie en cas de mauvaise utilisation. Le thym, la sarriette, l’ajowan, l’origan et le clou de girofle (sans être exhaustive) sont à manier avec précaution car elles sont hépatotoxiques. Si vous avez des problèmes de foie, oubliez-les. Si tel n’est pas le cas, pensez toujours à ajouter dans votre synergie une huile essentielle hépatoprotectrice. Et bien sûr, pensez à respecter une fenêtre thérapeutique si vous souhaitez prolonger votre traitement.

En tout état de cause, demander conseil à un aromathérapeute ou à un conseiller en aromathérapie.

Les huiles essentielles sont miscibles uniquement dans un corps gras

De ci delà, on vous conseille de prendre votre huile essentielle sur un sucre ou dans du miel. Or les huiles essentielles ne sont miscibles que dans un corps gras. Privilégiez donc une huile végétale pour réaliser votre synergie et l’utiliser que ce soit par voie orale ou sur votre peau.

Si d’aventure, vous vous êtes renversé sur la peau une huile essentielle dermocaustique, d’abord prenez un morceau d’essuie tout et absorber le surplus. Ensuite badigeonnez-vous la zone avec une huile végétale, la première que vous avez sous la main. Cela permettra de limiter les risques de brûlure grâce à la dilution.

En résumé, les huiles essentielles sont des extraits végétaux très concentrés. Certaines peuvent être dangereuses de par leur dermocausticité, ou car elles sont hépatotoxiques, néphrotoxiques ou neurotoxiques. Une huile essentielle doit être diluée afin d’être utilisée. Utilisez toujours un corps gras pour ce faire. Les huiles végétales conviennent parfaitement.

Vous avez encore des questions ou des remarques sur les dangers de certaines huiles essentielles ? Posez-les en commentaires, j’y répondrai avec plaisir.

Bien à vous,

Émilie Laure

Abonnez-vous à ma page Facebook pour suivre la publication d’articles sur le blog, les annonces d’atelier, de formation, de vente sur les salons : www.facebook.com/emilie.reiki/

Et retrouvez-vous pour une conférence sur le sujet des huiles essentielles le 9 février 2019 à 15h, à Biomonde, rue des Abattoirs, au Creusot.