Message de Gaïa du 12 février 2016

Gaïa, je suis Gaïa. Gaïa est un nom que vous m’avez donné parmi d’autres. Terre Mère également. Qu’importe en réalité ces divers noms si vous ne savez pas réellement qui je suis.

Je suis une partie de vous, de l’Univers, du Tout. En cela, je suis vous, je suis moi, je suis nous. Nous ne faisons qu’un. Il est juste de la répéter sans cesse pour qui est en mesure d’en prendre conscience.

Vous êtes d’ailleurs de plus en plus nombreux à vous retrouver dans ce cas. Et je m’en réjouis. Oui, vous retrouver. Émilie a voulu écrire « trouver ». Mais je m’explique de ce terme « retrouver ». Re signifie de nouveau. Donc de nouveau, vous vous réveillez, vous entrez en communication avec l’Un. Vous tendez à cela… par différentes méthodes ou techniques qu’il vous appartient d’expérimenter. Ces méthodes, quelles qu’elles soient vous conduisent à un retour vers mon Êtreté pour arriver enfin à la vôtre.

Nous ne faisons qu’Un. Soyez-en fiers et évitez toute peur.

Je porte vos peurs depuis trop longtemps. Elles m’ulcèrent en mon sein et à ma surface.

Je suis Gaïa, votre Mère, celle qui vous nourrit. Je vous nourris de ce que vous me nourrissez tel un véritable miroir, un révélateur.

Je suis Gaïa, votre amie depuis toujours. J’ai accueilli vos pères maladroits, défaillants et désordonnés. J’ai accueilli vos mères serviles et déjà soumises.

Mais à leur différence, je ne le suis pas. Et je me suis toujours fait aidée des astres, mes frères et sœurs afin de vous le faire savoir.

Et je continuerai dans ce sens.

C’est ma raison d’être. Je suis votre école et votre enseignant tout à la fois. Qui êtes-vous pour mépriser d’autres de vos frères ? Qui méprisez-vous à ce point en vous pour que vous arriviez à cela ?

Lavez vos mémoires. Il est temps. Vrillez, dansez, chantez et revenez à la joie profonde de l’enfant présent en vous.

J’ai été amenée ici par mes maîtres moi-aussi. J’ai une âme moi-aussi, ce que les égyptiens appellent Bâ. Je vis, je suis enivrée, soûle de vous. Et pourtant, je ne peux vivre sans vous. Il faudrait me faire violence pour me séparer de vous. En effet, cela est ma mission de vous accueillir.

Question : Gaïa, resteras-tu toujours une planète école ?

Je ne le crois pas. Je n’en ai pas envie. Maintenant il est temps pour moi de m’élever. J’ai fait mon temps dans cette position. Je suis libre à présent d’avancer à ma guise.

Question : Est-ce à dire que nous devrons te quitter ?

Tôt ou tard oui. Mais une autre vie se développera en mon sein et à ma surface. Pour les yeux juvéniles, je ressemblerai à un astre éteint. Mais pour les yeux éveillés, je serai vivante comme jamais.

Cela aura lieu dans peu de temps à mon échelle. Mais pour vous, vous avez encore des milliers de siècle devant vous pour vivre et renaître encore et encore. Vous aurez à me supporter. Mes frasques ne vous feront pas rire. Elles vont vous remettre en question et c’est bien mon objectif.

Peu à peu, l’égo va laisser place à l’amour.

Pour moi, c’est demain. Pour vous, c’est encore loin. Vous, mes frères et mes sœurs soumis au Ki, à la 3D.

Nonobstant mon ignorance de bien des choses, nous serons amenés à être séparés. Tous ? Pas tout à fait. Certains d’entre vous pourront rester en moi sous une autre forme. Ils seront appelés en temps et en heure. Ne vous croyez pas de ceux-là. Il est bien trop tôt pour décider.

Vous, mes gardiens, vous saurez quand sera venu le temps. Le temps des échanges, le temps de la fin…

Veillez sur vos frères ignorants, veillez-les. Je vous en prie. Veillez-les comme vos propres enfants.

Libérez-les en les enseignant et en leur transmettant vos savoirs.

Transmettez mon énergie et mon amour. Transmettez ma joie et ma souffrance pour une plus grande prise de conscience, une prise de conscience collective, une prise de conscience massive.

Retirez vos harpons de ma surface et travaillez ma matière avec douceur, comme on étale une crème avec douceur et fermeté à la surface de la peau humaine. Nourrissez-moi de la Vie et non pas de la mort. Et vous renaîtrez. Bénis soit le royaume d’où vous êtes venus. Il ne tient qu’à vous de le recréer ici même, il ne tient qu’à vous de redistribuer ses richesses à chacun. Nous sommes Un. Soyez bénis.

Réfléchissez. Je suis votre miroir. Je suis votre demeure. Vous déménagerez quand vous évoluerez. Pas avant. Alors que décidez-vous ?

Question : Gaïa, tu nous encourages à travailler sur nous-mêmes ?

Bien évidemment, tel est un bon enseignant. Je viens vous présenter vos mauvaises notes, vous dire que vous pouvez vous améliorer.

Question : Dis-moi Gaïa, les personnes qui lisent cela sont déjà sur le chemin ?

Ils ont déjà la prise de conscience d’avoir de mauvaises notes et pouvoir être meilleurs.

Question : N’y-a-t-il pas un jugement lorsqu’on parle d’être meilleur ?

Bien sûr ma fille. Tel est le cas chez vous, bien souvent, mais pas chez moi. Et meilleur pour moi implique une plus haute vibration, une vibration d’amour et de bienveillance à l’égard de vous-même. Vous êtes emplis d’amour mais vous ne voyez plus cet amour qui vous habite et qui vous caractérise.

Vous êtes des êtres parfaits car vous êtes des êtres d’amour. Encore faut-il que vous vous en rappeliez.

Soyez sûrs que je ne vous y aiderai pas de la manière dont vous souhaitez, mais plutôt à ma manière, en étant moi-même, juste moi-même et en poursuivant mon évolution.

Je suis lasse parfois de vos turpitudes. La pitié chez moi n’existe pas. Seule la compassion elle, m’inspire amour et respect à votre égard. Je ne suis bienveillante qu’auprès de tous et non pas de manière individualisée.

Il n’existe aucun privilégié parmi mes relations avec les humains et je devrais même préciser parmi tous les êtres qui me peuplent.

Je suis lasse souvent de devoir vous le répéter. Et trop nombreux encore sont ceux qui ne m’entendent pas… bien trop nombreux.

Soyez les relais de mes paroles, de mes pensées, de ma conscience auprès de tous. Je suis là autour de vous, auprès de vous, en vous.

Je vous aime malgré et pour ce que vous êtes. Je ne cesse de vous le dire. Voilà bien une leçon à apprendre. Voilà ce qu’est l’amour inconditionnel. Bien d’autres vous enseignent cela. Veillez sur eux, comme sur vos métaux les plus précieux.

Question : Parles-tu des animaux ?

Oui bien sûr. Mais ils ne sont pas les seuls Émilie. D’autres êtres non incarnés et pourtant présents à ma surface vous aident, vous soutiennent et vous aiment tels que vous êtes. Si vous étiez davantage centrés et moins parasités par les miroirs aux alouettes, vous les verriez.

Question : Que veux-dire « miroirs aux alouettes » ?

Je parle de toutes manifestations matérielles qui vous abreuvent d’un nectar qui vous aliène et vous obscurcit vos sens subtils : télévision, portable, médicaments et toute manifestation qui vise à vous faire oublier qui vous êtes vraiment.

Je ne peux vous en blâmer. Vous n’êtes pas coupable de cela. Mais en lisant ces lignes, si vous ne tentez pas d’aller plus loin à présent dans votre réflexion, vous devenez alors pleinement responsables de la situation.

Cette responsabilité vous incombe et vous oblige. Elle vous oblige à la liberté, à retrouver cette liberté, mais plus dans des bains de sang, ni dans la violence.

Le retour à Soi et à votre liberté passe par une réappropriation de votre âme, de votre essence, de votre pureté originelle.

Le Bâ est de nouveau à conquérir avec une opiniâtreté bienveillante envers vous-même et autrui. Cela est possible, bien évidemment. Je l’ai fait et je continue de le faire.

Oui, moi Gaïa. Je le fais. Et j’y suis aidée par mes frères et sœurs.

Personne ne peut me souiller durablement.

En vérité, vous n’avez jamais atteint mon cœur. Tout ce qui se passe n’est qu’une mascarade. On cherche à vous instrumentaliser en mon nom, à vous faire croire que tous les changements climatiques sont de votre faute. C’est faux. Vous n’êtes responsables que d’une infime partie. Et le plus grand danger de vos pratiques est pour vous. Vous vous empoisonnez.

Vous me voyez passive, alors que je possède une force qui vous est inconnue, que vous ne savez pas mesurer. J’ai cette force de la Source, ma Mère, mon Père, mon héritage.

Cet Amour non mesurable et tellement palpable que je lui dois.

Je suis là. M’entendez-vous ? J’aimerais vous dire la force qui vous habite, mais vous ne pouvez que la deviner actuellement ! C’est insuffisant à présent. Maintenant, il vous faut la retrouver, la vivre, l’aimer, l’expérimenter.

Message de Gaïa, transmis par ELM

Le 12 février 2016

Bonne année 2016 !

Bonjour à toutes et à tous,

C’est avec joie que je viens vous souhaiter une belle et lumineuse année 2016. Qu’elle vous apporte paix et lumière ! Et que vous puissiez faire rayonner votre lumière aux yeux de tous.

Pour beaucoup d’entre nous, l’année 2015 a été très éprouvante. De nombreuses configurations astrales y ont contribué afin de faire bouger nos lignes, de casser nos schémas répétitifs et nous ramener sur la voie la plus juste pour nous tous.

Pour beaucoup d’entre nous, l’année 2016 est celle des projets et en même temps, celle du vivre dans l’instant présent. Belle résolution que je nous souhaite de suivre à chaque instant.

L’année 2016 sera aussi pour nous tous l’occasion de nous rencontrer sur l’ensemble du département et au-delà.

Dès la fin du mois, vous pourrez venir me rencontrer au salon Z’Arts Zen qui se tiendra à Chagny les 30 et 31 janvier, à la Maison du Peuple, rue des Pierres. Pour plus de détails, cliquez ici.

Le vendredi 26 février, je vous attends nombreux pour venir échanger sur la lithothérapie holistique, au cours d’une conférence que je tiendrai à 20 heures, salle Saint Henri, au Creusot. Cette manifestation est organisée par les ateliers du Mieux-Être 71, association de praticiens.

Tout au long de l’année, vous pourrez aussi participer aux formations que je propose en énergétique, géobiologie ou pour appréhender la médiumnité.

Bien sûr, je vous tiendrai informés des autres lieux de nos rencontres au cours de l’année.

Je vous réitère mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2016.

Bien à vous,

Émilie Laure

Méditation pour la Paix

Mes amis. Au lendemain des événements qui ont déstabilisés la France, j’appelle chacun à revenir à Soi. La peur ou les manifestations « contre » ne feront que renforcer ces forces qui cherchent encore à nous dominer et à nourrir suspicion, haine et désir de vengeance.

Le chef de l’État appelle à l’Unité. Et loin de toute idéologie et de tout dogme, je ne peux que m’accorder avec lui sur ce point : revenir à l’Unité.

Mais revenons un moment sur ce qui vient de se dérouler. Une fois de plus, nous venons de voir la manifestation de nos pensées, de nos peurs et du travail qu’il nous reste à accomplir sur le chemin vers Soi. Aussi pour changer les manifestations physiques, il est nécessaire de transmuter nos propres énergies. Cela signifie amener à la lumière nos parts d’ombre.

Voyez vos propres extrémismes et apportez-leur paix et amour.

Vous comprenez dès lors que pour revenir à l’Unité à l’extérieur, il est primordial de retrouver cette unité en Soi. L’Unité, c’est concilier toutes ces parts qui nous habitent et qui, parfois, paraissent contradictoires. C’est les accueillir. S’accueillir tels que nous sommes et s’aimer sont les clés d’une Unité retrouvée.

Vous souhaitez la paix ? Alors vibrez la paix.

Vous souhaitez l’Amour et la joie ? Alors vibrez cela.

Dès lors que nous nourrissons tous notre paix intérieure, celle-ci est à même de se manifester dans la matière.

Fermez les yeux et regardez-vous quelques instants. Envoyez-vous Paix et amour. Prenons chacun nos responsabilités. 100% responsables.

J’appelle chacun à manifester sa paix ce soir et tous les autres jours à suivre.

Et que toute cette masse-sacrée soit bénie pour les messages et les prises de conscience qu’elle nous apporte.

Ce soir, je manifesterai ma paix au cours d’une méditation. Et vous, que ferez-vous afin de nourrir cet égrégore de paix ?

Émilie Laure

Émilie Laure Mondoloni

A quand la fin des massacres ?

Ce soir, je me sens triste. Plusieurs centaines, peut-être un millier de corbeaux auront été tués ce soir. Ces messagers, qui sont venus nous montrer le déséquilibre dans lequel nous vivons et que nous générons, sont massacrés comme chaque année.

Vous comprenez, ils génèrent des nuisances. Ah bon?  Et la décharge où ils se nourrissent ne serait-elle pas à l’origine de leur surpopulation? Et oui, c’est tellement plus facile de s’attaquer aux symptômes, plutôt qu’à l’origine du mal.

Ce soir, j’ai mal pour eux. J’ai mal pour ces frères qui nous montrent nos dérives et qu’on ne sait pas écouter. Demain dans la presse, les chasseurs se gargariseront d’avoir rendu service à la communauté. Ils donneront le compte fatidique des vaincus, en portant haut leur trophée. Autorisés par la mairie, ils bomberont le torse, leurs victimes à la main. Alors oui ce soir, je me sens mal. Que regardent-ils au ciel les aveugles? Mais que regardent-ils donc? C’est cela le respect de la Vie?

On tue ceux qui nous ouvrent les yeux. Dormez tranquille. Continuez de regarder Loft Story, Koh Lanta et le 20h, nous nous occupons de vous. Nous vous endormons chaque jour davantage pour mieux vous manipuler. De toute façon, vous croyez que ce sont les autres qui peuvent faire quelque chose, pas vous. D’ailleurs, le monde est foutu après tout. Autant rester devant cette télé à croire que tout est déjà fini…

Mais allez-vous vous réveiller? Arrêtez de laisser votre pouvoir aux autres. Arrêter de les laisser décider à votre place. Il est temps de changer de paradigme. Il est temps d’ouvrir les yeux. Et c’est clair que ce n’est pas toujours joli à voir. Mais franchement, ce n’est pas en fermant les yeux que cela s’améliorera. Alors? Qui ouvrira sa conscience ce soir?

Émilie Laure

Une journée de la femme… pour quoi faire?

Nous sommes aujourd’hui le 8 mars et l’on peut honnêtement se demander le bien-fondé de cette journée de la femme… La blague circulant régulièrement dans nos cercles est de mentionner que les autres sont dédiées aux hommes. Quelle blague ! Oui quelle blague? Mais dans quelles sociétés vivons-nous pour nous sentir obligés de dédier une journée à la femme? Il ne s’agit pas d’indiquer ici, ni de rappeler tout ce que l’on fait vivre à chaque femme, à chaque instant, ni son importance dans nos sociétés. Nous le savons suffisamment et nous le banalisons beaucoup trop.

En vérité, c’est notre féminin sacré que nous bâclons : ce féminin sacré est présent en chacun de nous, femmes, hommes, enfants, animaux, végétaux, insectes, minéraux… Tout ! Car nous sommes Tout et nous ne faisons qu’un. Ce que nous faisons vivre à l’un a des conséquences pour les autres.

Ce que nous avons abandonné du féminin, nous l’avons abandonné pour tous et pas seulement pour la femme. Combien d’hommes s’interdisent-ils de pleurer? Combien d’hommes et de femmes s’interdisent-ils de suivre leurs intuitions ? Et d’ajouter ensuite : « j’aurais dû suivre ma première idée »… Vous vouliez dire votre féminin? On parle en effet bien d’intuition féminine. Mais Messieurs, vous possédez aussi une intuition féminine !

Dans nos sociétés où nous avons abandonné, torturé, maltraité ou rendu muets le féminin, on en voit aujourd’hui les résultats : notre Terre est malade. L’Être féminin le plus visible, celle qui nous nourrit chaque jour, est aussi chaque jour empoisonnée.

Et combien d’hommes, combien d’hommes s’empêchent-ils de vivre leurs sentiments, de prendre leurs enfants dans leur bras, de les embrasser? Combien s’empêchent juste de se dire « je t’aime »? Combien s’empêchent d’être dans l’équilibre en rejetant ou juste en oubliant leur féminin?

Je souhaite dédier chaque jour de ma vie à l’équilibre du féminin et du masculin en moi et que cela puisse avoir un impact pour le Tout.

Que cette journée vous apporte Lumière, Éveil, Réveil et Équilibre en chacun de vous, en chacun de Nous.

Je Nous Aime.

Émilie Laure

Bonne année 2015

Bonjour à tous,

Cher(e)s ami(e)s, le début de cette année 2015 nous bouscule tous et toutes. On vient à se demander s’il est nécessaire de passer par des événements durs et violents pour s’éveiller. Pour certains d’entre nous, c’est sans doute le cas. Et ce n’est que le début de l’année.

Alors je profite de cet article pour vous souhaiter une bonne année 2015 dans l’éveil (le réveil). Ouvrez les yeux et vivez dans le présent et la paix. Soyez dans ce que vous faites et soyez avec ceux que vous chérissez.

Nous avons encore du nettoyage à faire : cela se matérialisera sans doute par des événements lourds et d’autres plus apaisants, mais tous porteurs de symboles forts. Quoiqu’il en soit, tout est possible. Alors réappropriez-vous votre Présent. Vous en êtes les acteurs et responsables.

Je vous souhaite de trouver le chemin de la Paix et de la Liberté.

Belle année 2015.

Émilie Laure

La géobiologie en entreprise : le cas des éleveurs

Si certains peuvent me prendre pour une douce rêveuse lorsque je parle d’harmoniser un lieu de travail, il n’empêche que cette pratique s’accroît depuis plusieurs années.

Il y a déjà plusieurs mois, je lisais l’expérience d’un éleveur de bovins, qui face aux limites des soins vétérinaires, avait fait appel à un géobiologue. Celui-ci avait alors diagnostiqué des problèmes de prise de terre et d’ondes électromagnétiques perturbantes pour la prise de poids des vaches et leur bonne lactation.

Après son intervention, les vaches avaient repris du poids et la lactation était revenue à la normale.

Aujourd’hui, je lis cet article : http://www.paysan-breton.fr/article/15636/geobiologie-en-elevage,-une-journee-pour-se-tenir-au-courant.html

Toujours des éleveurs ! Ils viennent se former et se sensibiliser aux bienfaits de la géobiologie sur leurs exploitations.

D’autres secteurs peuvent être intéressés par une telle démarche, car il n’y a pas que dans les fermes qu’il y a du vivant… En fait, le vivant est présent dans chaque entreprise. Il est présent partout.

Aussi la géobiologie peut être un outil pour le mieux-être dans l’entreprise. A bon entendeur !

Manger bio

De plus en plus de produits biologiques se trouvent en magasin (spécialisé ou non).

Et la vente de produits biologiques augmente nettement depuis plusieurs années. Certes les produits biologiques ou « bio » sont accusés d’être plus chers (ce qui est parfois le cas) ; certes ils sont accusés de ne pas être tous si bio que cela (cf. reportages sur M6)…

Toutefois, le bio a de nombreux avantages et des raisons d’être :

– un meilleur respect de la terre,

– un meilleur respect des animaux,

– un meilleur respect de soi (les aliments biologiques sont plus nutritifs que les autres produits).

Pour en savoir davantage, voici un article intéressant : http://www.bien-et-bio.com/conseils/alimentation-biologique/

Également, de plus en plus de marchés locaux bio se mettent en place. Retournez au marché : c’est un gage de sécurité. Vous connaissez et rencontrez les agriculteurs, les éleveurs et vous faites travailler la filière locale… donc moins de rejet de CO2 dans l’atmosphère.

Au Creusot, l’association Cabas Bio propose des paniers chaque semaine. Et chaque mercredi de 11h30 à 13h30, le marché bio se tient sur le parking de Carrefour Market du Creusot, face à la gare.

On peut aussi trouver des produits bio sur le marché du samedi matin, sur la place Schneider du Creusot.

Essayez et adoptez le bon geste pour votre santé ! 😉

Le régime crétois ou méditerranéen

On sait depuis longtemps maintenant les bienfaits de l’huile d’olive.

Pour ceux qui ne sauraient encore pas d’où cela vient, il est juste de rappeler qu’on le rattache au régime méditerranéen. Certes ! Mais derrière cette expression se cache pour de nombreux spécialistes (scientifiques et nutritionnistes), la réalité du régime crétois.

Sur l’île de Crète, l’alimentation de ses habitants et sa corrélation avec le développement ou plutôt l’absence de développement de certaines maladies, conduisent de plus en plus de spécialistes à préconiser un régime alimentaire proche du leur.

En tapant « régime crétois », vous tomberez sur de nombreux sites. Top Santé en fait une rapide synthèse ici :

http://www.topsante.com/nutrition-et-recettes/equilibre-alimentaire/conseils-dietetiques/regime-cretois-comment-profiter-de-ses-bienfaits-sante-17156

Cet article a l’avantage également de donner d’autres conseils pour enrichir et varier son régime alimentaire, pour garder du tonus et une bonne santé.

L'Énergie au service de tous